Accueil Actu Belgique Politique

Les Belges francophones mauvais élèves? "La bienveillance ce n'est pas de laisser passer des enfants qui n'ont pas le niveau", avance Georges-Louis Bouchez

Le président du MR était l'invité de Martin Buxant ce mardi. Dans le Bel RTL matin, il a abordé la question de l'enseignement en fédération Wallonie-Bruxelles. Si les résultats sont mauvais, ce n'est pas une question d'argent, selon George-Louis Bouchez, c'est qu'il faut "revenir aux savoirs de base". 

Ce mardi, les résultats d'une nouvelle enquête PISA sont dévoilés. Cette enquête évalue les performances des élèves de 79 pays du monde et selon les dernières conclusions, datant de 2018, les élèves belges francophones ne sont pas très bons. Le hic: la version 2023 ne s'annonce pas plus glorieuse selon le président du MR (découvrez les résultats ICI). La solution qu'il propose:"Il faut faire des réformes qui reviennent sur des apprentissages de base."

Le libéral précise: "J'ai entendu la ministre de l'Enseignement (NDLR: Caroline Désir) parler beaucoup de bienveillance, je pense que la meilleure des bienveillances ce n'est pas de laisser passer des enfants qui n'ont pas le niveau, c'est plutôt de les accompagner pour qu'ils puissent atteindre ce niveau." Il continue: "C'est la raison pour laquelle on propose qu'à partir de la troisième primaire, tous les enfants sachent lire, écrire et compter. Qu'on puisse l'évaluer avec une évaluation externe et si ça n'est pas le cas, d'avoir l'encadrement nécessaire pour revenir à niveau. Ça ne sert à rien de poursuivre ses études si on a des lacunes dans les apprentissages de base."

Il estime que les mauvais résultats PISA sont le reflet d'une "mentalité": "Dans toutes les politiques, il manque de notions d'évaluation et d'excellence." Il affirme aussi que ce n'est pas une question d'argent: "On a un des enseignements les mieux financés des pays développés." Il conclut: "Il ne faut pas remettre de l'argent, mais arrêter les surcharges administratives et revenir aux savoirs de base. C'est très bien de dire à un enfant qu'il doit développer sa capacité à penser, mais s'il n'a pas de savoirs à la base, c'est comme jouer au football sans ballon.

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

2 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • le nivellement par le bas ...le bas niveau comme en politique !!

    paul leboulanger
     Répondre
  • Un peu prétentieux dans la forme, mais il ose quand même dire des vérités !

    roger rabbit
     Répondre