Accueil Actu Belgique Société

"Les conditions sont réunies pour un grand crû": après plusieurs années difficiles, les loueurs de kayak revivent

La pluie a été appréciée par les loueurs de kayak. Le débit des rivières est bon et le secteur ne devrait pas souffrir de la sécheresse. Certains évoquent même déjà une saison réussie. 

La descente de Lesse en kayak, ce sont 12 kilomètres en une demi-journée. Evasion et détente aux programmes pour les familles, comme cette famille de Bruxelles qui attendait le bon moment pour se lancer. 

"On avait envie de s'amuser, il fait beau, il y a pas mal d'eau : on espère qu'on pourra bien profiter de la Lesse", explique la maman. "Depuis pas mal de temps avec le petit, on espérait pouvoir en profiter, le temps n'était pas au rendez-vous donc on s'était dit qu'au premier dimanche où il ferait beau, il fallait en profiter".

Un bon début, ce n'est pas ce loueur de kayak qui dira le contraire. "A la même époque, l'année dernière, les pierres étaient complètement hors de l'eau, il y avait bien 10 centimètres en moins", explique-t-il. 

Avec les précipitations tombées ces derniers jours, le niveau de la rivière est idéal. "Tout est réuni pour que ce soit parfait", explique Olivier Pitance, loueur. "C'est à la fois pas trop pour la sécurité, et pas trop peu pour l'environnement et la nature".

Selon Olivier, ces conditions pourraient garantir suffisamment d'eau jusqu'à la mi-août : un soulagement après cinq années difficiles. "Depuis 2018, il y a eu des années de sécheresse, puis les années Covid, puis les inondations en 2021 donc ici, en 2023, tout est réuni pour que ce soit un grand crû".

Après une bonne journée hier, jusqu'à 800 personnes sont encore attendues ce dimanche pour une descente de la Lesse.

À la une

Sélectionné pour vous