Accueil Actu Monde International

"C'était la dernière chose que nous voulions faire": pourquoi la marque M&M'S renonce-t-elle à ses mascottes?

Fini madame Brown ainsi que tous les autres M&M'S stars de la marque. Depuis l'arrivée du personnage violet, appelé Purple, la marque se faisait largement critiquer par la droite conservatrice américaine. Il s'agissait du troisième personnage féminin de la bande, après Green (vert) et Brown (marron), créé, selon M&M'S, "pour représenter l'acceptation et l'inclusion". On vous explique pourquoi ces bonbons porte-paroles posent problème à cette frange de la politique états-unienne. 

"Trop woke" 

Ces mascottes en forme de M&M'S représentaient avec humour la célèbre marque de chocolats colorés. Ceux-ci représentaient l'inclusion et la représentation de la communauté LGBTQ+. Le personnage violet symbolisait par exemple l'homosexualité, et ce depuis septembre. Et cette arrivée n'a pas fait que des heureux. De nombreux internautes et même des politiciens reprochaient à la maison-mère de M&M'S, Mars Wringley, la politisation des bonbons. 

Selon eux, les personnages M&M'S étaient devenus "woke", mot qui désigne le militantisme contre toute forme de discrimination et d'exclusion visant une ou plusieurs minorités. 

Jusqu'à nouvel ordre 

La polémique a repris début janvier avec la commercialisation d'un paquet spécial en édition limitée qui ne comptait que les couleurs des personnages féminins : vert, marron et violet. Il n'a pas fallu longtemps avant que les premières réactions conservatrices se fassent entendre. "C'est le retour des wokes" s'était insurgé Tucker Carlson, l'un des présentateurs vedette de la chaîne Fox News.

Réputé très conservateur, le journaliste avait également prêté une relation homosexuelle entre le personnage vert et marron. Il avait aussi pointé l'allure moins sexy du personnage vert, dont les bottes blanches avaient été remplacées par des baskets. 

"On a bouleversé Internet"

De son côté la marque s'est exprimée sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué, M&M'S explique n'avoir "jamais voulu polariser les gens à ce point", la marque poursuit "On ne s'attendait pas à bouleverser Internet. Mais maintenant, nous avons compris. C'était la dernière chose que nous voulions faire".

 

L'entreprise conclut qu'elle met donc sur pause la promotion de ces personnages, pour une durée indéterminée. Dans les nouvelles campagnes publicitaires, Maya Rudolph remplacera les bonbons animés. 

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • moi, j'ai toujours trouvé fort inventifs les spots publicitaires pour M&M, même si je n'en mange jamais... et ces pubs me font rire, en plus, dommage qu'il faut toujours que des râleurs trouvent des connotations politiques qui ne leur conviennent pas ... Et le plaisir simple d'un truc qui vous fait rire, c'est pas agréable ?

    Albert M'Fi
     Répondre