Accueil Actu Monde International

Londres sanctionne "des colons extrémistes" israéliens en Cisjordanie

Le ministère britannique des Affaires étrangères a annoncé lundi des sanctions contre quatre "colons extrémistes" israéliens ayant "violemment attaqué" des Palestiniens en Cisjordanie et appelé Israël à prendre des "mesures plus fermes" contre les colons.

Ces sanctions visent des colons israéliens qui ont "violemment attaqué des Palestiniens en Cisjordanie occupée", indique le Foreign Office dans un communiqué. Quatre colons vont ainsi se voir imposer des restrictions financières ainsi que des restrictions de voyage.

Londres entend lutter contre ces violences "qui menacent la stabilité de la Cisjordanie".

Les Etats-Unis ont annoncé des mesures similaires le 1er février.

"Depuis un an, les colons extrémistes ont commis des actes de violence d'une ampleur sans précédent en Cisjordanie", condamne le Foreign Office dans son communiqué.

Ces colons "menacent les Palestiniens, souvent sous la menace d'une arme, et les forcent à quitter des terres qui leur reviennent de droit", a dit le chef de la diplomatie britannique David Cameron, cité dans ce communiqué, évoquant un "comportement illégal et inacceptable".

Parmi les quatre colons sanctionnés, figure Moshe Sharvit, décrit comme "un colon extrémiste qui a menacé, harcelé et agressé des bergers palestiniens et leurs familles dans la vallée du Jourdain". "En octobre 2023, une communauté de vingt familles a fui après que Sharvit a attaqué les résidents et leur a dit qu'ils avaient cinq heures pour partir", est-il expliqué dans le communiqué.

Yinon Levy, également sanctionné par les Etats-Unis, est lui aussi cité dans le communiqué. Il est accusé de diriger un groupe de colons autour de l'avant-poste de Meitarim, "dont les colons ont eu recours à la violence physique et à la destruction de biens pour déplacer des communautés palestiniennes".

À la une

Sélectionné pour vous