Accueil Actu Vos témoignages

Les vols se multiplient en Belgique dans les écuries, Cathy a perdu 60.000€: "Une vie qui s'efface, il faut tout recommencer"

C'est un phénomène apparu il y a 3 ans chez nous, mais qui s'accentue ces derniers temps: le vol de matériel dans des écuries professionnelles. Une dizaine d'écuries en ont été victimes au courant du mois d'octobre 2022. Le préjudice s'élève souvent à plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Nous avons rencontré Cathy, à Ittre. "C'est ici que nous avons eu la mauvaise surprise de voir que tout le matériel avait disparu", nous explique-t-elle, ouvrant la porte d'un local. "On stocke une grande partie. Chaque crochet doit avoir un bridon, il devrait y en avoir 20. Un bridon, c'est 350€. Les rênes, c'est 75€ par paire", nous a-t-elle expliqué. Si on ajoute les 5 selles, le préjudice total, pour Cathy, est d'environ 60.000 euros. "Une vie qui s'efface en une fois, il faut tout recommencer".

Et ce n'est pas qu'un souci financier, c'est aussi une perte de travail. Car une nouvelle selle ne s'ajuste pas directement au nouveau cheval, le cuir n'est pas assoupli, rien ne se met en place naturellement.

"Quand on contacte la police, ça reste un cas isolé", déplore Cathy, alors qu'il y a manifestement une vague (10 écuries au moins) de cambriolage. "C'est un phénomène d'une grande ampleur". Cathy pense qu'il s'agit d'un réseau bien organisé. La France a été fortement touchée il y a quelques années, selon elle. 

À la une

Sélectionné pour vous