Accueil Actu

Exclusion des chômeurs: pourquoi votre cœur n'a pas saigné plus tôt?

Ce dimanche, Pascal Vrebos a reçu Elio Di Rupo dans l'émission L'Invité. Le président du Parti socialiste s'est notamment exprimé sur les mesures d'exclusion des chômeurs décidées sous son propre gouvernement.

L'émission de Pascal Vrebos fait peau neuve pour cette rentrée. La fameuse question qu'on n'ose pas poser mais qu'on pose quand même est toujours un moment phare de l'interview politique. Ce dimanche, Pascal Vrebos a confronté le président du PS aux décisions prises par son gouvernement lorsqu'il était Premier ministre de 2011 à 2014. "Elio Di Rupo, vous avez utilisé l'expression 'J'ai le cœur qui saigne pour les mesures d'exclusion des chômeurs', prises sous votre gouvernement", explique le présentateur. Face à ces déclarations, le MR avait jugé que le socialiste n'assumait pas ses choix, alors qu'Ecolo pointait un manque de sincérité.


Pascal Vrebos: Que répondez-vous? Pourquoi votre cœur n'a-t-il pas saigné plus tôt?

Elio Di Rupo: Nous avons assumé. Rappelez-vous qu'en 2010 le pays était au bord de la rupture. Nous avons stabilisé le pays, et nous avons dû faire des compromis.


Mais c'est la ministre Monica De Coninck qui a fait ça, une socialiste flamande!

Non ce n'est pas exact, ça a été décidé par les présidents de parti lors de la négociation, et c'était vraiment le prix à payer.


Et votre cœur ne saignait pas à l'époque?

Il fallait sauver le pays. Nous avons sauvé le pays, on a dû faire des compromis, et j'assume pleinement tout ce qui a été fait.