En ce moment
 

Boum des solutions écologiques à Batibouw: le Belge a-t-il réellement acheté plus vert cette année?

Les changements climatiques sont au centre de toutes les préoccupations. Et justement, à Bruxelles, la sixième édition de Batibouw était axée sur le climat. Le salon de la construction et de la rénovation se clôture ce soir. Ses visiteurs ont-ils montré réellement un intérêt grandissant pour les matériaux verts?

Des briques en chanvre, des panneaux solaires sur le toit, des granulés en bois pour se chauffer… Cette année, à Batibouw, le mot d'ordre, c'était "Tous au vert". "Il y a au total presque 900 exposants, je pense que tous proposent des solutions en la matière", confirme Frédéric François, porte-parole du salon.


"Notre chiffre d'affaire a doublé par rapport à l'année d'avant"

Les solutions écologiques sont à la mode. Et pour cause, la demande est là. Un Belge sur deux se dit prêt à construire ou rénover avec un objectif plus écologique. Au salon, les exposants spécialisés ont vu leurs ventes bondir cette année. "L'année passée, ils découvraient le matériel, maintenant, on est un an plus loin. On peut dire que notre chiffre d'affaire a doublé par rapport à l'année d'avant", estime Luc Claerbout, un vendeur d'une marque qui propose des matériaux d'isolation en chanvre.


"Tout le monde n'a pas la place pour une chaudière à pellets"

A côté de cet intérêt croissant, certains restent encore frileux. André Collin, vendeur de chaudières, a réorienté son offre vers les poêles à pellets, mais il doit garder une part de gaz et de mazout. "Au niveau chaudières ou chaudières à mazout, nous sommes encore à peu près à 15, 20%, et puis il y a les chaudières à gaz également. Tout le monde n'a pas la place pour une chaudière à pellets, un poêle à pellets, même… il y a des gens qui préfèrent avoir l'automatisme de la chaudière".


"Ils choisissent d'abord et avant tout leur confort"

Le confort, mais aussi le coût financier: autant de freins qui empêchent le Belge d'investir dans le vert. "Quand ils ont les moyens d'investir dans les deux, c'est-à-dire, et le confort, et l'écologie, ils le font, et quand ils doivent choisir, hélas, ils choisissent d'abord et avant tout leur confort", ajoute le porte-parole de Batibouw.

L'écologie était à l'honneur à Batibouw, mais n'était pas encore la priorité pour ses visiteurs. Selon une première estimation, ils étaient prêts de 250.000 cette année.

Vos commentaires