En ce moment
 
 

Faillite de Thomas Cook: la famille Heylen est actuellement "entre le marteau et l'enclume" à Marrakech

Si la filiale belge du voyagiste britannique n'est pas officiellement en faillite, les hôtels et les compagnies aériennes commencent à craindre que les factures ne soient jamais honorées. Et ils prennent les devants en annulant des vols ou... en demandant à être payés par les touristes déjà sur place.

Une semaine à Marrakech pour la famille Heylen. Ils ont réservé 3 chambres pour 6 personnes dans un bel hôtel. La facture a déjà été payée à Thomas Cook. Bref… il n’y avait plus qu’à profiter du soleil.

"Tout allait bien jusqu’à ce matin. Nous avons été appelés à la direction de l’hôtel, suite à la faillite de Thomas Cook. Ils nous réclament le prix des trois chambres qui n’aurait pas été réglé d’après eux, soit 3.000 euros. Nous sommes entre le marteau et l’enclume et nous ne savons que faire", nous a confié le père de famille.

L’hôtelier leur donne trois jours pour payer 3.000 euros, qu’ils ont pourtant déjà versés à Thomas Cook lors de la réservation. "D’après l’hôtelier, il y aurait un arriéré de factures d’environ 4 mois".

Contactée, la direction de l’hôtel nous confirme ne plus avoir été payée depuis des mois par Thomas Cook. Rien qu’aujourd’hui, ils ont une trentaine de chambres "luxe" qui sont concernées.

Le voyagiste conseille pourtant à ses clients de ne régler aucune facture. "Pour les vacanciers, s'il y a un problème quelque part, ils doivent se diriger vers nos hôtes ou hôtesses de Thomas Cook sur place", nous  a confié Leen Segers, porte-parole de Thomas Cook – Neckermann.

Des impayés, cet hôtelier français des  Vosges en a aussi avec le voyagiste. "11.000 euros qui ne sont pas encore impayés mais qui le seront sans doute. Ça va être chaud pour les récupérer", explique Thibaut Leduc, propriétaire de l'hôtel de l'Ermitage à Ventron. Alors pour se protéger, il demande aux clients qui ont réservé via Thomas Cook de ne pas se présenter à son hôtel. "Nous ne sommes plus en mesure de vous recevoir via leur biais, étant donné que nous avons des impayés de leur côté", peut-on lire dans un email qui nous est parvenu.

Une situation délicate aussi bien pour les touristes que pour les hôteliers.  

Les voyageurs bloqués par les annulations de vol seront rapatriés par le fonds de garantie, a indiqué mardi son directeur Mark De Vriendt sur Radio 1. Ceux n'ayant pas pu partir seront intégralement remboursés par ce même fonds.

Bien que Thomas Cook Belgique n'ait pour l'instant pas été déclaré en faillite, "nous avons identifié l'insolvabilité" comme étant comparable à une faillite "et nous pouvons donc agir comme compagnie d'assurances".

Le fonds de garantie va désormais en premier lieu rapatrier les passagers bloqués à l'étranger. Cela pourra se faire soit via un vol retour de Brussels Airlines, ou "si nécessaire, nous pourrons envoyer un avion vide pour les chercher", poursuit Mark De Vriendt.

Près de 10.000 Belges sont actuellement en vacances réservées via Thomas Cook Belgique.

Invité ce mardi matin sur Bel RTL, le député Ecolo Gilles Vanden Burre, spécialisé dans les questions économiques, interpellera le gouvernement en affaires courantes, jeudi à la Chambre : "Le gouvernement doit suivre de près la situation, c'est de sa responsabilité."

 

Vos commentaires