En ce moment
 
 

3.158 licenciements chez ING: voici la répartition des pertes d'emploi

  • Emplois supprimés chez ING, quel sera l

  • Licenciements chez ING: fusion, suppression d

 
ING licenciements

Sur les 7.000 emplois menacés à travers le monde chez ING, 3.500 équivalents temps-plein le sont en Belgique, a confirmé lundi matin la direction de la banque. Les 350 départs volontaires enregistrés en 2016 ayant déjà été comptabilisés dans le plan, le nombre d'emplois menacés se porte à 3.158. Cela dit, comme l'explique Bruno Wattenbergh sur Bel RTL, cela ne veut pas dire pour autant des licenciements secs.

L'annonce a été faite ce lundi matin: 3.158 emplois sont menacés chez ING Belgique. Les compressions d'emplois concernent tant la banque que sa filiale Record Bank. Sur Bel RTL, Bruno Wattenbergh souligne que même si on parle d’une perte de 3.158 emplois, ça ne veut pas dire pour autant des licenciements secs. En effet, à l'issue de la procédure, il y aura certainement un plan social, selon notre chroniqueur économique. Un très bel exemple de cette situation est observable avec ce qui se passe maintenant chez BNP Paribas.


Ce qui intéresse les travailleurs: partir dans des conditions avantageuses

On le voit, le plan social a connu plus d’intérêt chez les travailleurs de toutes les catégories, y compris les catégories non menacées. Les travailleurs sont intéressés de pouvoir partir dans des conditions relativement avantageuses. Même si les conditions légales pour pouvoir avoir le mécanisme de crédit-temps n’était pas respecté, la banque s’est engagée à pouvoir couvrir les frais. C’est plus que probablement ce que à la fois les travailleurs et leurs représentants attendent dans le dossier de licenciement d'ING.

Jusqu'à 1.700 licenciements, selon le CEO d'ING Belgique

Sur les 7.000 emplois menacés à travers le monde chez ING, 3.500 équivalents temps-plein le sont en Belgique, a confirmé lundi matin la direction de la banque. Les 350 départs volontaires enregistrés en 2016 ayant déjà été comptabilisés dans le plan, le nombre d'emplois menacés se porte à 3.158. "Cette réduction serait en grande partie réalisée par des départs naturels, menant le nombre de personnes concernées par les licenciements à maximum 1.700", selon le CEO d'ING Belgique, Rik Vandenberghe, dans une communication de la direction au personnel. Pour Philippe Samek, responsable CNE pour le secteur de la Finance, "il est encore trop tôt pour en parler (des 1.700 licenciements, ndlr) car cela fait l'objet de la négociation sociale".

 
"Record bank: zéro employés"

Bel RTL nous dévoile également la répartition des pertes d’emplois. Bruno Wattenbergh vient de faire le calcul. Les plus touchées restent les agences. En effet, à l’horizon 2021, il ne resterait que 65% des équivalents temps pleins qui travaillent dans le retail, c'est-à-dire au sein des agences, en contact direct avec le client. 

Il y aussi un impact important à prévoir dans le volet des services de support. En 2021, Record Bank sera entièrement intégré dans ING. Il n’y aura donc plus de "marque" Record Bank. Les travailleurs vont rester. On ignore combien ils seront, mais ils vont être plus que probablement intégrés. 

Vos commentaires