En ce moment
 
 

Le Belge prend des risques en connaissant mal ses produits d'assurance

Le Belge prend des risques en connaissant mal ses produits d'assurance
(c)PIXABAY
 
Inondations de la mi-juillet 2021
 

Une méconnaissance des assurances voire des négligences envers celles-ci en général ont été mises en lumière ce été après les inondations de la mi-juillet qui ont sinistré de nombreux citoyens.

Les inondations dramatiques de cet été ont-elles révélé une méconnaissance des assurances en général, voire des négligences ?

Une série de sinistrés propriétaires ou locataires n’étaient pas assurés. Celles et ceux qui dans les communes ont assisté ces sinistrés ont estimé qu’un habitant sur deux n’avait pas contracté d’assurance habitation.

Ce sont plutôt des propriétaires ou des locataires ?

Les deux … Mais surtout des locataires.

Quelles sont les raisons de cette non-couverture ?

Certains ont avoué avoir oublié de payer la prime. Nombreux sont ceux qui ont déclaré de pas avoir eu les moyens de contracter une telle assurance. D’autres, et c’est sans doute plus râlant, n’ont pas trouvé d’assurance habitation car ils avaient déjà été victimes d’inondation.

Enfin, une partie non négligeable de locataires, toujours selon les communes n’étaient tout simplement pas au courant qu’ils devaient se couvrir, pensant que c’était l’obligation du propriétaire.

Et ce n’est pas le cas ?

Non. En fait, la loi n’impose pas aux propriétaires de posséder une assurance habitation, même si 95% en possèdent car les banques l’obligent lorsqu’elles octroient un prêt hypothécaire.

Quant aux locataires ils ont l’obligation en Wallonie d’avoir une assurance incendie. Mais celle-ci ne couvre pas nécessairement les biens qui se trouvent dans le logement. C’est très souvent une option dans les contrats proposés. Est-ce que l’on peut alors parler de méconnaissance de la part des citoyens du fonctionnement des produits d’assurance ? Je me suis posé la question et j’ai retrouvé une intéressante étude de cette année de Corona Direct. Et elle fait peur … Accrochez-vous … Un quart des Belges ne sait pas ce que signifie le terme de "responsabilité civile".

Trois belges sur dix sont persuadés qu’une assurance familiale est obligatoire. En ce qui concerne l'assurance familiale, 42 % pensent qu'elle couvre également les dommages causés par un membre de la famille à son propre domicile, alors que ce n'est pas le cas.

Mais qui pourrait compenser cette méconnaissance ?

Alors, on pourrait se poser la question d’un cours d’économie domestique pour ce genre de sujet, comme pour l’éducation aux produits financier de base : prêt hypothécaire, compte d’épargne, placements, … Mais sinon, si vous ne vous sentez pas à l’aise, la bonne réaction est de faire appel à votre courtier. De prendre le réflexe de le questionner en long et en large pour comprendre et apprendre. C’est ce que je fais régulièrement et je suis sûr que parfois mon courtier, doit me maudire avec mes listes de questions.


 

 




 

Vos commentaires