En ce moment
 
 

Laissé libre après l'agression sexuelle de son bébé, il a récidivé à ses 9 ans: 4 ans de prison

Laissé libre après l'agression sexuelle de son bébé, il a récidivé à ses 9 ans: 4 ans de prison

Le tribunal correctionnel de Bruges a condamné un homme de 49 ans originaire de Damme (Flandre occidentale) à quatre ans de prison, dont un avec sursis, pour agression et viol de sa fille, alors âgée de neuf ans.

La police judiciaire fédérale de Louvain a ouvert une enquête sur des échanges de pornographie mettant en scène des enfants. Le prévenu, C.V., a échangé des conversations à caractère sexuel à propos de mineurs avec un homme qu'il avait rencontré sur un forum. Le 6 décembre 2018, lors de la perquisition de son domicile, des milliers d'images pédopornographiques ont été trouvées sur l'ordinateur portable du prévenu.

L'homme originaire de Damme a également pris des photos d'adultes et d'enfants nus dans des camps nudistes. Il a aussi échangé des photos de nu qu'il avait prises avec sa fille. Lors d'un premier interrogatoire, la jeune fille a admis à contrecoeur que son père avait pris ces photos. Elle a finalement indiqué avoir également dû toucher son père plusieurs fois à l'été 2017 et en août 2018. Il l'aurait battue à deux reprises et a violé la petite fille.

En 2011, le tribunal pénal de Gand avait déjà condamné le prévenu à une peine avec sursis pour détention de pornographie mettant en scène des enfants et l'agression de sa fille. Au moment de ces faits, la victime avait à peine un an. Il avait reconnu les faits.

L'homme a été placé en garde à vue depuis le mois de mars. Le tribunal l'a finalement condamné à quatre ans de prison, dont un an avec sursis. Il a également reçu une interdiction de contact avec sa fille. L'homme devra être suivi. Il doit verser respectivement 10.000 et 1.500 euros d'indemnité à la victime et à sa mère. Le prévenu a perdu ses droits civils pendant dix ans et n'est autorisé à occuper aucun poste où il puisse entrer en contact avec des mineurs au cours des dix prochaines années.

Vos commentaires