En ce moment
 

Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam, arrive au palais filmé par nos caméras: "Il n'a pas dit un mot" (vidéo)

Salah Abdeslam est jugé à partir de ce lundi pour sa participation présumée à une fusillade avec des policiers, rue Dries à Forest, à la fin de sa cavale en mars 2016. Son avocat Sven Mary est arrivé vers 8h10 au palais de justice de Bruxelles, entouré d'une nuée de journalistes.

Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam, est arrivé ce lundi matin vers 8h10 au palais de justice de Bruxelles, comme ont pu le constater nos équipes présentes sur place. "Il n'a répondu à aucune question. Comme à son habitude depuis qu'il a repris la défense de Salah Abdeslam il y a quelques mois, il refuse tout commentaire, on sait juste qu'il est quelque peu excédé par la constitution de partie civile que des victimes des attentats du 22 mars vont faire ce lundi", a commenté notre journaliste Antoine Schuurwegen, en direct dans l'édition spéciale de RTLinfo sur RTL-TVi. "Il est arrivé en même temps que l'avocat des policiers des unités spéciales, qui sont également présents", a-t-il ajouté.


"Sven Mary n'a pas beaucoup de cartes à jouer"

Les avocats des victimes du 22 mars (Bruxelles) et du 13 novembre (Paris), se sont constitués partie civile à l'entame de l'audience ce lundi. Dans ce procès, la stratégie de Sven Mary sera vraisemblablement d'éviter à tout prix d'évoquer les attentats de Bruxelles ou de Paris. "Sven Mary ne peut pas jouer beaucoup de cartes. Très clairement. Une des choses qu'il doit faire, pour le procès qui a lieu ces jours-ci, c'est couper les choses de manière à ce qu'on ne parle que de la fusillade du 15 mars et qu'on oublie les attentats. Ils seront dans la tête de tout le monde, mais surtout qu'on n'en parle pas, parce que ça alourdira le dossier de son client", a analysé Claude Moniquet, expert en contre-terrorisme.

Vos commentaires