En ce moment
 
 

Le prince Joachim a enfreint les mesures de confinement: "Il dit qu'il assumera toutes les conséquences de ses actes" (vidéo)

Le prince Joachim de Belgique, fils de l'archiduc Lorenz et de la princesse Astrid, et neveu du roi Philippe, a présenté dimanche ses excuses après avoir enfreint les mesures de confinement en Espagne, rapporte l'agence de presse espagnole EFE.

Le prince a fait parvenir via son porte-parole, l'avocat Mariano Aguayo Fernandez de Cordova, un communiqué dans lequel il reconnaît ne pas avoir respecté toutes les mesures de confinement lors de son séjour en Espagne et présente ses excuses. Il dit encore profondément regretter ses actes et en accepter toutes les conséquences. Le prince, d'ordinaire très discret, a fait le tour de la presse internationale après avoir été testé positif au coronavirus.

"C'est un citoyen qui a présenté ses excuses par rapport à un comportement qu'il regrette et il dit lui-même qu'il assumera toutes les conséquences de ses actes, ce qui est bien normal", a réagi la Première ministre Sophie Wilmès lors de sa visite à l'Atomium.

Selon le journal espagnol El Confidencial, Joachim de Belgique a participé à une fête à Cordoue. Il avait rejoint Madrid en avion le 24 mai avant de se rendre en Andalousie en train. Le 26 mai, il a participé à un événement privé avec des amis et des membres de sa famille. Le lendemain, il a développé des symptômes de la maladie et a été testé le 28 mai.

Le Palais a précisé samedi que le prince s'était rendu en Espagne le 24 mai "pour un déplacement professionnel dans le cadre d'un stage dans une entreprise. Le 26 mai, il a assisté à une réunion familiale". Dans le cadre du déconfinement, l'Espagne a assoupli certaines mesures et autorise désormais les réunions privées de maximum 15 personnes. Mais d'après El Confidencial, qui se base sur un document du gouvernement andalou, davantage de personnes se trouvaient à cet événement (27 au total). Étant donné la suspicion d'infraction, le document a été transmis aux autorités compétentes. L'attitude du prince belge n'a pas été vue d'un très bon œil en Espagne, un pays qui a payé un lourd tribut à la pandémie de coronavirus.

 

Vos commentaires