Le roi Philippe et la reine Mathilde en vacances en EGYPTE: les images auraient fuité à cause des autorités locales

Le roi Philippe et la reine Mathilde en vacances en EGYPTE: les images auraient fuité à cause des autorités locales

Pendant ces vacances de Noël, le roi Philippe et la reine Mathilde se sont retirés de la vie publique pour s'offrir quelques jours de repos en famille. Mais contre toute attente, on sait désormais où la famille royale belge a passé ce congé: c'est en Egypte. Philippe et Mathilde ont, en effet, emmené leurs 4 enfants, Elisabeth, Gabriel, Emmanuel et Eléonore à Assouan et à Louxor.

C'est la preuve pour les Égyptiens que leur pays est sûr

Si l'on sait désormais où Philippe et Mathilde se sont rendus pendant leurs vacances, c'est à cause de plusieurs photos publiées par les médias égyptiens, sans doute avec l'autorisation des autorités. "Cette visite a une valeur inestimable pour le tourisme", estime l'archéologue Zahi Hawass sur le site internet de Egypttoday.com. "C'est la preuve pour les Égyptiens que leur pays est sûr".  Cet archéologue, ancien ministre des Antiquités, a guidé la famille royale sur les différents sites. Il raconte que le roi Philippe a pris de nombreuses photos.

Ce sentiment de gratitude envers la famille royale est visiblement partagé par Khaled El Bakly, ambassadeur d'Egypte en Belgique. Il réagissait dans le RTL INFO 13H: "Nous sommes très contents d'avoir reçu le souverain et la famille royale en Belgique. Vous savez, ce n'est pas leur première visite chez nous. Le Roi et la Reine sont déjà venus pour leur voyage de noces. Je peux le dire: ce voyage est un message de soutien de la famille royale à l'Egypte et je leur en remercie".

Nul doute que la famille royale belge a bénéficié d'une haute protection pendant ce voyage, comme en témoigne ce cliché sur lequel un garde du corps est bien visible.

Reporters_27652260

Le 28 décembre dernier, l'Egypte était touchée par un nouvel attentat terroriste: un bus de touristes a été pris pour cible alors qu'il passait près du site des pyramides de Gizeh au sud du Caire. Un événement qui a suscité la suspension des excursions au Caire par les tours-opérateurs belges. De son côté, le ministère des Affaires étrangères ne demandait pas d'éviter la région mais d'avoir une vigilance accrue au vu de la menace terroriste sérieuse prévalant pour toute l'Egypte.

L'attentat de ce 28 décembre en Egypte était le premier contre des touristes depuis juillet 2017. Le secteur crucial du tourisme avait souffert de l'instabilité politique et des attentats de groupes extrémistes, dont l'EI, à la suite du soulèvement populaire de janvier 2011 qui a chassé du pouvoir le président Hosni Moubarak.

L'Egypte avait enregistré récemment un regain dans le secteur du tourisme, avec 8,2 millions de visiteurs en 2017, selon les chiffres officiels. Mais le pays est encore loin des 14,7 millions de touristes de 2010.

Reporters_27652240

Vos commentaires