En ce moment
 
 

"Ce serait cool qu’on comprenne un peu tout ça": ce que veulent les Belges alors que le nouveau Conseil national de sécurité approche

©RTL INFO
 
 

Un nouveau conseil national de sécurité se tiendra ce mercredi. Comme à chaque fois, on attend de nouvelles directives concernant la gestion de l'épidémie. Quelles sont les mesures qui, selon vous, devraient impérativement changer? Et quelles sont celles qui devraient être maintenues? RTL INFO vous a posé la question, dans les rues de Liège.

La bulle de 5, jugée trop difficile à respecter, n’est plus indispensable pour une large majorité des personnes interrogées par notre équipe à Liège. "Quand on se croise dans la rue, on voit nos copains, nos copines… donc on la dépasse largement la bulle de 5", estime une jeune fille. "C’est difficile à respecter de toute façon. Les personnes qui vont travailler voient souvent plus de 5 personnes", estime un homme. "On a l’habitude d’avoir beaucoup de réunions de famille, de se rassembler, il y a beaucoup de contacts et tout le monde se voit. Donc pour moi, la bulle de 5 n’a plus vraiment de sens", dit un autre.

Les personnes interrogées adhèrent par contre plus largement à l’imposition du port du masque. "On est quand même responsables, on n’a pas envie de donner le covid à nos familles, si jamais on est contaminé", dit une jeune femme. "Le masque en ville, je pense que ça peut être nécessaire dans les endroits où c’est plus peuplé", estime un citoyen.

Pour beaucoup, la distance de sécurité suffit afin d’éviter les contaminations. Mais encore faut-il la respecter. "Oui, il faut la garder, mais personne ne la respecte. Dans les transports en commun, tout le monde est collé. Dans les classes, on dit qu’on est séparés alors que ce n’est pas vrai, on est tous collés. C’est que du pipeau", estime la jeune fille qui estimait que la bulle de 5 était largement dépassée. Il ne faut "peut-être pas le mètre 50, mais au moins un mètre", dit une femme. "Et les mains aussi, on fait très attention".

Si demain le conseil national de sécurité devait apporter un seul changement, que voudraient les personnes interrogées. "Pouvoir faire les cours en auditoire, parce que c’est compliqué en ligne", dit une étudiante. "Pour moi, on n’en fait pas assez", dit un homme. "Il y a plusieurs mesures qui sont incohérentes", estime une jeune femme. "Ce serait cool qu’on comprenne un peu tout ça et ce qu'on sache ce que le gouvernement veut vraiment qu’on fasse", dit-elle. "Faire comprendre aux gens qu’ils doivent prendre leurs responsabilités", dit un homme aux côtés de sa compagne. 




 

Vos commentaires