C'est la guerre à La Bruyère: l'ex-bourgmestre a complètement vidé son bureau, son successeur n'en revient pas

C'est la guerre à La Bruyère: l'ex-bourgmestre a complètement vidé son bureau, son successeur n'en revient pas

Le mandat du nouveau bourgmestre de La Bruyère commence par une drôle de surprise: en guerre avec son prédécesseur, les bureaux du mayeur ont été vidés et tous les dossiers détruits. La situation est similaire à Middelkerke, côté flamand. Difficile de travailler dans ces conditions. Pourtant, aucune loi ne réglemente la passation de pouvoir.

C'est la consternation des deux côtés de la frontière linguistique:

"Le 4 janvier au matin je suis arrivé et j'ai constaté qu'il n'y avait plus rien du tout dans le bureau. Les armoires étaient vides", confie Yves Depas (PS), nouveau bourgmestre de La Bruyère.

"Tous les dossiers ont disparu. Les armoires sont vides. Comme vous le voyez, aucune feuille de papier", lance Jean-Marie Dedecker (Lijst Dedecker), nouveau bourgmestre de Middelkerke.

Voilà les témoignages de deux nouveaux bourgmestres désemparés et surpris de découvrir des bureaux vidés de la plupart de ses documents.


La guerre est déclarée à La Bruyère

Commençons par La Bruyère. Après 27 ans de maïorat, le libéral Robert Cappe a dû passer la main, il dirigeait anciennement la commune en partenariat avec le PS. Une éviction qu’il n’a pas du tout appréciée. Il a donc fait le ménage derrière lui. "Tous les documents officiels ont été visionnés par moi et remis directement au directeur général. Tout ce qui restait dans mon bureau était des notes personnelles, j'avais bien le droit de les détruire", confie Robert Cappe, désormais conseiller communal.

Si ce nettoyage pour le moment n’handicape pas la nouvelle majorité, quelques plans et notes communes seraient tout de même bien utiles. "Je pense quelque part qu'il a pris toutes sortes d'éléments qui pourraient nous servir maintenant, qui ne sont peut-être pas des documents officiels, mais qui pourraient nous servir pour avancer au niveau de la nouvelle administration communale, comme au niveau de la sécurité", réagit Yves Depas, bourgmestre PS de la Bruyère.

Mais pour le bourgmestre sortant, c’est hors de question. "C'est parce qu'il a des difficultés de gérer, c'est tout. Mais il n'avait qu'à être plus malin, il n'avait qu'à reconduire l'alliance qui existait, il n'aurait pas eu de problème", rétorque Robert Cappe.

"C'est de l'orgueil, oui", estime Yves Depas.

La communication entre les deux hommes a été rompue dès le lendemain des élections.


Conseil communal reporté à Middelkerke

A Middelkerke, cela fait six ans que l’opposition est en guerre avec la bourgmestre Open VLD. L’équilibre politique a basculé et on assiste à une scène similaire. "Les dossiers sur le budget, les finances, les dossiers sur le bien-être, le bien-être social… Tout a disparu! Des armoires vides!", explique Jean-Marie Dedecker (Lijst Dedecker), bourgmestre de Middelkerke.

"Il parle de dossiers. Tous les dossiers sont dans l’ordinateur. Oui, je comprends, Monsieur Dedecker date d’avant l’ère numérique, mais il n’a qu’à ouvrir l’ordinateur et il peut tout trouver", affirme Janna Rommel-Opstaele (Open VLD), ex-bourgmestre.

Faux, rétorque son successeur, certains documents importants restent introuvables. La situation est telle que le prochain conseil communal prévu le 17 janvier a dû être reporté.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires