En ce moment
 

Des ingénieurs flamands veulent traverser l'océan avec un bateau autonome

(Belga) Autorités flamandes, universités (Louvain Gand, Anvers et Bruxelles) et entreprises ont signé lundi dans le port d'Anvers un accord de collaboration visant à développer les véhicules autonomes en Flandre. Le premier projet soutenu par la nouvelle plateforme s'appelle "Mahi", un bateau drone mû par l'énergie solaire qui doit traverser l'océan atlantique en mai 2019.

La plateforme officiellement mise sur pied s'intitule FLOAT ("Flanders on the Automated shipping Track"). "Les véhicules sans pilote représentent l'avenir et ne sont plus de la science-fiction", explique le CEO du port d'Anvers, Jacques Vandermeiren. "Nos ports sont le terrain d'essai idéal pour cela." Les partenaires entendent examiner de quelles manières de nouvelles technologies pourront être développées et comment mettre en place un cadre légal propice. L'objectif est de permettre à la Flandre d'occuper un rôle de leader dans le domaine de la navigation autonome. La première concrétisation de cette collaboration est le projet privé Mahi, porté par quatre ingénieurs. Ce bateau autonome, fonctionnant à l'énergie solaire, fait quatre mètres de long et doit devenir le premier bateau drone à franchir l'Atlantique. Il partira de France en mai 2019 pour un voyage de 80 à 100 jours qui le verra rejoindre la Guadeloupe. Durant son périple, le bateau récoltera toute une série de données qui seront transmises par satellite. (Belga)

Vos commentaires