En ce moment
 
 

La Belgique poursuit la vaccination AstraZeneca: "Nous nous fions aux médecins, pas de décisions émotionnelles ou politiques"

  • Vaccination avec AstraZeneca : "tous nous disent qu’il faut continuer"

  • Christie Morreale - L’invité RTL Info de 7h50

 
 
 

Plusieurs pays européens ont suspendu les injections du vaccin AstraZeneca. Pas la Belgique. Ce matin, sur Bel RTL, le journaliste politique Fabrice Grosfilley a interrogé Christie Morreale la ministre wallonne de la Santé sur le sujet. Pour rappel, quelques cas de thromboses, notamment en Norvège, sont survenus après une vaccination AstraZeneca mais on ne sait pas s'ils sont liés au vaccin. Des millions d'européens ont déjà été vaccinés avec l'AstraZeneca, notamment en Grande-Bretagne, sans qu'un effet dangereux soit constaté. Tout le monde attend désormais sur une réunion de l'Agence européenne des médicaments qui a lieu jeudi.

Continuer à injecter le vaccin AstraZeneca: est-ce une prise de risque ?

Christie Morreale: nous suivons les avis scientifiques et médicaux, l'Organisation Mondiale de la Santé, l'Agence européenne des médicaments, le Conseil Supérieur de la Santé. Tous nous disent qu'il faut maintenir la vaccination. On attend les informations qui arriveront dans les jours qui viennent mais à ce stade tous nous disent qu'il faut continuer.

Pourtant, la France, l'Allemagne et l'Italie appliquent un principe de précaution. Cela ne vous fait pas douter ?

Christie Morreale: Ce qui doit nous guider, ce sont les scientifiques et les médecins. On ne doit pas prendre des décisions émotionnelles et politiques. Ce sont des enjeux de santé publique. On a toujours fait confiance aux médecins. Nous nous fions à eux. Si jeudi, l'Agence européenne des médicaments nous dit qu'il faut suspendre, nous suspendrons. Nous nous baserons sur des faits médicaux. L'Agence européenne pour les médicaments nous a dit encore hier qu'il faut poursuivre. On poursuit.

100.000 Wallonnes et Wallons de +65 ans vaccinés cette semaine

La ministre de la Santé a rappelé qu'on ne pouvait pas choisir son vaccin. On peut par contre annuler son rendez-vous. Mais il faudra alors accepter qu'un nouveau rendez-vous ne soit pas obtenu tout de suite car il y a des listes d'attente importantes pour tous les centres de vaccination. Actuellement, la Wallonie est vraiment entrée dans la phase "massive" de vaccination des personnes âgées. Le réseau des centres de vaccination peut théoriquement vacciner 200.000 Wallonnes et Wallons par semaine. C'est en fait le rythme d'arrivée des doses qui détermine le nombre de vaccinations réelles. Cette semaine, environ 100.000 personnes seront vaccinées. 

Christie Morreale a également précisé que la campagne de vaccination dans le secteur du handicap touchait à sa fin. Dès lors, les visites et un certain nombre d'activités vont pouvoir reprendre. 




 

Vos commentaires