Procès Nemmouche: "Avec 12 jurés qui ont peur d'être intimidés, ce n'est pas évident"

Le procès Nemmouche

Invité de Martin Buxant sur Bel RTL à 7h50, le ministre de la Justice Koen Geens a donné son sentiment sur le procès Nemmouche qui vient de s'ouvrir. Il y voit un bon test avant le procès des attentats de Bruxelles.

"J'attends un procès serein qui condamnera les coupables s'ils sont coupables", a-t-il déclaré. "C'est évidemment un important test par rapport à ce qui va se passer pour les attentats du 22 mars 2016. Parce que c'est un procès d'assises en matière de terrorisme, ce qui n'est pas facile. Parce qu'avec 12 jurés qui ont la peur d'être intimidés, ce n'est pas évident. Jusqu'ici ça se déroule très bien. Et donc nous nous préparons pour l'instant pour trouver le meilleur lieu où tenir le procès sur Maelbeek et Zaventem, qui sera évidemment au niveau de l'infrastructure, de la presse et de la sécurité beaucoup plus important que celui-ci."

Quant à savoir si c'est bien en prison que Mehdi Nemmouche se serait radicalisé, "on n'est jamais sûr d'où ça provient mais il est évident que la prison peut être une des causes de radicalisation. Mais il y a de grands ingénieurs qui n'ont jamais été en prison et qui sont radicalisés."

Vos commentaires