En ce moment
 

A 58 ans, le Dr Desonniaux est le plus jeune médecin généraliste de sa commune et travaille 14h par jour

La pénurie de médecins se fait de plus en plus ressentir dans les zones rurales. La Région Wallonne a donc décidé de débloquer un budget de deux millions et demi d'euros pour aider les communes à faire face à ce phénomène. Mathieu Langer et Ghislain Federspiel ont rencontré, pour le RTLinfo 19H, un médecin de Lierneux qui a beaucoup trop de travail.

À raison d’un patient tous les quarts d’heure et en plein cœur d’une région en pénurie, le docteur Desonniaux vit ses journées à un rythme effréné. "On a 12 à 14h de travail sans problème. Je vais souvent dormir vers 23h30-minuit", explique-t-il à Mathieu Langer pour le RTLinfo 19H.


"Ma jeune consœur sera rapidement débordée si elle continue"

À 58 ans, il est même devenu le médecin généraliste de sa commune. Il n’a donc eu d’autre choix que d’agrandir son cabinet. "On a un médecin en plus de garde et on a tout le temps des nouvelles demandes, donc ma jeune consœur sera rapidement débordée si elle continue", précise-t-il face à la caméra de Ghislain Federspiel.

La disponibilité des médecins ruraux reste pourtant capitale pour leurs patients. "Les hôpitaux les plus près, c’est Saint-Vith et Malmedy, c’est à plus ou moins 50 kilomètres d’ici, donc il faut absolument qu’on passe par notre médecin généraliste", commente une patiente du Dr Desonniaux.


La Région subventionnera 32 projets

La commune de Lierneux recevra 200.000 € pour rénover une ancienne banque en cabinet médical. Elle espère y attirer de jeunes médecins. Cette prime, c’est la Région wallonne qui la lui versera, car il y a urgence. Les gardes ne pouvaient bientôt plus être assurées dans un secteur qui couvre plus de 70.000 personnes. Au total, la Région subventionnera 32 projets identiques. Sur les 229 communes rurales de Wallonie plus de la moitié fait toujours face à cette pénurie.

Vos commentaires