En ce moment
 
 

Que font nos militaires pendant la crise sanitaire?

Que font nos militaires pendant la crise sanitaire?
© RTL INFO
 
 

Depuis le début de la crise sanitaire, les militaires sont déployés pour venir en aide dans différents secteurs. En plus des missions coronavirus, les soldats restent déployés en Belgique mais aussi à l' étranger. Alors quel bilan tirer de ces mois d'aides à la nation ? Comment les militaires ont-ils vécu ces mois ?

Ce jeudi matin, Ludivine Dedonder, ministre de la Défense, était en visite à l' hôpital militaire de Neder-over-Heembeek, où le personnel militaire reçoit sa deuxième dose de vaccin. Les militaires sont désormais prioritaires pour la vaccination. "On compte à peu près 1800 militaires qui seront considérés comme vaccinés (…) la date de vaccination dépend un peu de la disponibilité du vaccin mais on nous a parlé du mois de mars", explique la ministre.

Cette estimation de date concerne les militaires en Belgique car, à l'étranger, ils devront attendre leur retour en Belgique.

Les militaires qui se trouvent hors du pays ont aussi été touchés par le covid. Que ce soit sur terre au Niger et en mer à bord d'une frégate, un peu moins de 10% des militaires ont été contaminés. "On a évacué plus ou moins 110 personnes des différents théâtres d’opérations dès le début de la crise, donc mars 2020", précise le colonel Luc Leclercq, commandant division opérations. La politique de la Défense est très claire. Dès qu’une personne est contaminée, elle est rapatriée en Belgique, précise le colonel.

167 interventions 

Sur le terrain, jusqu’à 500 militaires ont participé à la lutte contre le coronavirus chaque jour. On compte 167 interventions dans des maisons repos et des hôpitaux. Désormais, leur travail va se concentrer sur la vaccination. "L’hôpital militaire à Bruxelles va avoir un centre de vaccination ouvert à la population bruxelloise à partir de mars. C’est le deuxième plus grand centre de la Région bruxelloise. On a entrainé des équipes mobiles qui peuvent donner un coup de main lorsqu’il y a un problème dans un centre de vaccination", détaille le colonel Bart Demuynck, composante médicale. 

Le centre de vaccins géré par l’armée sera installé ici à l' hôpital militaire de Neder-over-Heembeek.


 




 

Vos commentaires