En ce moment
 
 

Bernard a quitté son boulot pour une activité qui mêle ses deux passions: "Ça fait plaisir de faire quelque chose qui a du sens"

 
Positive Belgium
 

Notre série "Positive Belgium" consacrée à ces entreprises qui innovent et osent se poursuit ce mardi. Bertrand Merckx, un ancien consultant en développement durable, vient de lancer sa propre entreprise de transformation de bois usagés. L’idée d’Holy-Wood est de récupérer des meubles anciens qui seraient jetés et d’utiliser le bois comme matière première pour créer de nouveaux meubles design. Cela permet d’éviter que des bois inutiles soient jetés en incinération. Bertrand a décidé de donner du sens à sa vie grâce à ce projet.

Bertrand Merckx était conseiller en développement durable. Aujourd'hui, il travaille dans un atelier entièrement fait main, installé au cœur d’un site Emmaeus à Ghlin: la menuiserie solidaire Holy-Wood. Le projet, c'est d'utiliser d’anciens meubles pour les transformer et en faire du mobilier nouveau. "On désassemble un lit par exemple, on récolte les traverses, les longerons, pour les donner à menuisier qui va les retailler pour refaire, par exemple, les montants d'une petite armoire à roulettes".

Recyclage et création

Pour lui, l'aventure Holy-Wood est celle d'un sens de vie à retrouver et avant tout le mélange de deux passions: le recyclage et la création, comme avec ce projet de table.  "Ce que je suis en train de découper ici, c'est un espace de rangement en partie basse de la table, pour mettre les prospectus d'une table d'exposition".



Ne plus être en porte-à-faux vis-à-vis de ses valeurs

Voilà de quoi donner une nouvelle vie à des meubles jugés désuets. 85% seraient souvent incinérés. "C'est avant tout personnel. Parce que quand on est en porte-à-faux vis-à-vis de ses valeurs, que ce soit l'environnement, la famille, la nature… à un moment, on ne se sent pas valorisé, ce n'est pas gratifiant. C'est avant tout pour moi que je le fais. Ça fait plaisir de faire quelque chose qui a du sens notamment par rapport à l'environnement. Parce que c'est une valeur"

"On est fiers de dire que tout ça a été fait avec du bois recyclé"

Depuis plusieurs mois, les réalisations labellisées Holy-Wood ne cesse de quitter les ateliers pour envahir les espaces publics. Les créateurs d'une "co-guest house", un lieu de vie multifonctionnel à Mons, ont choisi de faire appel au projet. "On est fiers de dire que tout ça a été fait avec du bois recyclé et que c'est bien de chez nous", explique Françoise Saint-Ghislain.

"Le monde de l'entreprise est intéressé, pour nos valeurs, notamment l'écologie, l'économie circulaire, la solidarité, aussi, par rapport à notre engagement vis-à-vis d'Emmaus. Toutes ces valeurs-là sont recherchées par les entreprises", commente Bertrand Merckx, le créateur du projet Holy-Wood. 

50 tonnes de bois récupérées

Chaque année, sur le site Emmaus où est implanté Holy-Wood, 50 tonnes de bois sont récupérées mais jugées invendables. Autant de matières premières que la menuiserie solidaire souhaiterait exploiter au mieux.

 




 

Vos commentaires