Avec le froid polaire, les car-wash doivent aussi s'adapter: "On doit faire attention à certaines choses, surtout aux joints"

En cette période de grand froid, des mesures particulières sont prises dans les car-wash, que ce soit pour le personnel qui y travaille ou les véhicules.

Les températures ont beau largement être en-dessous des 0°C, les car-wash restent sollicités. Chaque jour, les employés de ces structures sont amenés à nettoyer de très nombreux véhicules. Or les conditions actuelles ont un impact sur leur travail. "Avec un froid comme on connaît, il faut faire attention à certaines choses, surtout aux joints. Ils sont sensibles au froid sur n'importe quel véhicule", explique Patrick Togni, administrateur délégué du car wash 'Car one' au micro de François Genette et d'Eric Poncelet.

Si de l’eau venait à rester sur les joints, le gel pourrait alors déchirer lors de l’ouverture d’une portière par exemple. Pour éviter cela, des mesures sont prises. "On doit d’abord faire attention à mieux sécher et surtout enduire les joints pour éviter que le client ne revienne pas content", indique Patrick Togni.


"Avec le froid, les mains c'est une catastrophe"

Les dispositions exceptionnelles ne concernent pas uniquement les véhicules. Avec l’humidité et les températures négatives, les employés souffrent. Il faut donc là aussi trouver des solutions.

"On essaye de travailler avec les portes fermées, on me différents styles de chauffage pour essayer de garder les hommes au chaud. On travaille plus à l’eau chaude qu’en été. On renouvelle constamment l’eau des sceaux pour essayer de garder les mains au chaud car avec le froid les mains, c’est une catastrophe", précise John Norman, gérant du car wash 'car one'".

Tout est donc réfléchi pour que le car-wash fonctionne normalement et pour que les clients récupèrent leurs voitures plus brillantes que jamais.

Vos commentaires