En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: les détails pratiques sur la garde des enfants dans les écoles pendant les vacances de Pâques

  • Caroline Désir évoque l''accueil des enfants durant les vacanes de Pâques

  • Caroline Désir évoque le volet enseignement de la crise sanitaire (2)

 
 
CORONAVIRUS

Le coronavirus en Belgique a poussé le Conseil national de sécurité à prolonger les mesures de confinement jusqu'à la fin des vacances de Pâques, avec maintien, au cours de ces deux semaines de vacances, d'une possibilité de garderie dans les écoles, comme c'est le cas actuellement. Samedi matin, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles s'est rassemblé pour préciser et ensuite communiquer aux acteurs de l'enseignement les modalités de cette garderie: le personnel qui est normalement en congé en période de vacances scolaires pourra bien l'être, mais la FWB compte sur quelques volontaires pour la garderie requise.

Dans les écoles, "les membres du personnel habituellement en congé le sont bien durant les vacances de printemps", mais ceux "qui le souhaitent peuvent toutefois se porter volontaires pour participer à l'organisation d'une garderie dans les conditions prévues par le Conseil National de Sécurité", communique samedi midi le cabinet de la ministre de l'Éducation Caroline Désir. Les enseignants qui se porteraient volontaires pour se rendre à l'école verraient ces heures de garderie "assimilées à des prestations d'enseignement".

Les écoles doivent savoir quels enfants ont besoin d'être gardés

Concrètement, chaque école devrait, dès mardi, savoir quels enfants ont besoin d'être gardés durant les deux semaines de vacances de Pâques, et quels membres du personnel sont volontaires pour travailler à la garderie. Le pouvoir organisateur pourra, sur base de ces informations, organiser la garderie si cela s'avère nécessaire. En cas de manque de personnel volontaire dans une école, il reviendra au bourgmestre et au coordinateur Accueil Temps Libre de trouver une solution, dans le cadre d'une circulaire ministérielle à venir. La règle reste la même que ces derniers jours: la garderie ne devrait être utilisée que pour les enfants dont les parents travaillent dans un secteur essentiel et/ou n'ont pas de solution de garde autre que les grands-parents, qui sont un public à risque face au coronavirus. Une circulaire sera envoyée à l'ensemble des établissements scolaires et pouvoirs organisateurs samedi après-midi, précise la ministre Désir.

En FWB, les communes chargées, en 2e ligne, d'organiser un service de garde d'enfants

Si la garde des enfants du personnel soignant mobilisé pour lutter contre le coronavirus doit prioritairement être assuré par les écoles, la ministre de l'Enfance en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) Bénédicte Linard (Ecolo), en concertation avec les ministres régionaux des Pouvoirs locaux, a chargé, samedi après-midi, les communes d'organiser un service de garde pour les enfants sur leur territoire en collaboration avec leur coordinateur ATL (accueil du temps libre).

Au même titre que les enseignants, le personnel de l'accueil extra-scolaire assure aujourd'hui les garderies et est en contact quotidien avec les enfants. Faire appel à ce personnel s'inscrit donc dans le respect des normes sanitaires préconisées par le Conseil national de sécurité. Si des regroupements d'enfants devaient avoir lieu, ils se feraient dans le strict respect des règles d'hygiène préconisées, a précisé la ministre. Selon cette dernière, l'ensemble des acteurs concernés, de même que les écoles, ont reçu un courrier les informant du maintien de leurs subsides et leur demandant de s'impliquer aux côtés des communes dans l'organisation de l'accueil durant les vacances de printemps. Bénédicte Linard rencontrera également leurs représentants mardi pour faire le point sur leur situation particulière durant cette période de crise sanitaire. "Dans ce contexte de crise sanitaire inédite, nous comptons, si l'école ne peut être une solution, sur le sens des responsabilités des élus locaux et sur leur capacité à mettre en œuvre, sur leur territoire, la nécessaire solidarité qui doit s'exprimer vers celles et ceux qui luttent quotidiennement contre l'épidémie", a conclu la ministre.

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir le Covid-19

> CORONAVIRUS BELGIQUE: CARTES de répartition par province, âge et sexe

 

 

Vos commentaires