En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: quelle vie en maison de repos durant le confinement?

CORONAVIRUS

Les résidents de maisons de repos font partie de la population particulièrement touchée par les mesures de confinement. Les pensionnaires ne reçoivent aucune visite et ne peuvent plus quitter leur chambre. Comment vivent-ils donc en cette période?

Dans une maison de repos en région liégeoise, c'est devenu un geste quasi quotidien pour beaucoup de familles. Sylvie vient voir sa maman Stella pour lui apporter du linge.

Être loin de ses proches, c'est une situation parfois très mal vécue par les personnes âgées. "Elle est triste de ne pas nous voir, confirme Sylvie. "D'autant plus que le Calais est entrée ici au début du confinement. Donc voilà, depuis quinze jours, c'est la troisième fois que je vois ma mère. Trois fois cinq minutes quoi".

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

"Il faut faire le travail habituel"

Les repas se font dans les chambres et plus aucune activité n'est organisée. C'est l'ensemble des résidents qui est confiné et le personnel doit s'adapter. "On fait plus d'heures supplémentaires que d'habitude", explique Diane Mugeni, infirmière en chef en maison de repos. "Mais il faut faire le travail habituel parce qu'il continue".

Derrière son masque, Sylvie Mortroux, infirmière, explique la prise en charge particulière des pensionnaires: "Il faut les rassurer car ils ne voient pas leur famille. Ils se demandent pourquoi leurs enfants ne viennent pas donc là on réexplique pourquoi".

Une enveloppe à la main, Darcisia vient voir sa maman âgée de 101 ans: "J'ai un petit mot des petits-enfants et une photo des arrière-arrière-petits-enfants". 

Quand c'est possible, les pensionnaires peuvent voir à travers une fenêtre leur famille pendant quelques minutes. "C'est bonjour, au revoir, comment vas-tu?, as-tu bien mangé et bu?", explique une visiteuse. "A part ça on ne sait pas faire grand-chose".

Andrée fête aujourd'hui son anniversaire, seule dans sa chambre et le téléphone à la main. "Ma famille m'appelle tous les jours, matin et soir", confie-t-elle. "Il y a pas de problème. Aujourd'hui, j'ai beaucoup de coup de fil car j'ai 94 ans. Alors le téléphone ne fait que sonner".

Aujourd'hui, la principale crainte des résidents et du personnel des maisons de repos, c'est le prolongement des mesures de confinement pour encore plusieurs semaines.

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir le Covid-19

 

 

Vos commentaires