En ce moment
 
 

Coronavirus - Quels sont les critères scientifiques choisis pour déterminer le nombre de personnes autorisées à un mariage ou dans un club de sport?

 
CORONAVIRUS
 

Les indicateurs sur l'évolution de l'épidémie de nouveau coronavirus en Belgique restent positifs, s'affichant tous à la baisse. Au cours des dernières 24 heures, 27 patients ont été admis en milieu hospitalier en raison de leur infection, a indiqué lundi Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19. "Nous observons une tendance persistante à la baisse de l'ordre de moins 4%", a-t-il précisé.

Quels sont les critères scientifiques choisis pour déterminer le nombre de personnes autorisées lors d'une rencontre familiale, à un mariage ou dans un club de sport?

Le professeur Yves Van Laethem nous explique comment ont été déterminés ces différents nombres: "Derrière ces chiffres, on tient compte essentiellement des risques de contacts, et donc des risques de transmission par contacts plus proches ou plus intimes.  Prenons l'exemple de bulles proches, ou d'amis, le fameux 4 personnes que l'on peut voir: on peut les voir pendant un temps prolongé. On peut manger, boire avec elles, on le fait dans l'intimité familiale. Le risque de transmission est plus important potentiellement: Ce qui explique un nombre limité de personnes."

Mais pourquoi les nombres sont-ils différents pour les mariages, funérailles et séances de sports ?

"Par contre, si on s'attarde sur le nombre de personnes à un mariage ou à un enterrement. Ce nombre est plus important parce que ceci va se passer dans l'espace publique, en l'occurrence dans une maison communale ou une église ou malheureusement dans un cimetière dans le cas de funérailles. Et ceci va être un moment bien précis pendant lequel on pourra, dans un espace plus grand, avoir une distanciation sociale maintenue", détaille l'expert.

Et de poursuivre: "Si on voit ce qui se passe dans des clubs sportifs, ce sera en fonction de la présence d'un entraîneur, de quelqu'un qui sera là pour que les règles du jeu soient bien comprises et bien appliquées. Si on s'étend à des groupes plus importants comme les scouts, ce sera 50 personnes dans 6 à 8 semaines en fonction de l'évolution et de l'amélioration persistante des paramètres épidémiologique. C'est donc tout ceci qui régit l'éventail du nombre de personnes que l'on peut rencontrer dans des circonstances très différentes."

 




 

Vos commentaires