En ce moment
 
 

Le délai entre les deux doses d'AstraZeneca pourra être réduit si les livraisons suivent

Le délai entre les deux doses d'AstraZeneca pourra être réduit si les livraisons suivent
 
CORONAVIRUS
 

La Belgique attend une livraison de 700.000 doses du vaccin AstraZeneca pour le 29 juin. Si les doses sont effectivement livrées à cette date, le délai entre les deux injections pourra être réduit à 8 semaines, contre 12 actuellement, pour ceux qui le désirent. C'est ce qu'a expliqué mardi Sabine Stordeur, responsable de la task force vaccination lors de la conférence de presse bihebdomadaire de l'Institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise.

En ce qui concerne Johnson &Johnson, pour lequel une seule dose est nécessaire, "les livraisons arrivent très lentement", a regretté Sabine Stordeur. "C'est d'autant plus dommage que 94.000 flamands entre 18 et 40 ans se sont déjà portés volontaires pour recevoir ce vaccin. En Wallonie et à Bruxelles, il reste par contre destiné uniquement aux plus de quarante ans. "Nous savons que beaucoup de personnes attendent impatiemment leur vaccination et nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour être le plus rapide possible", a ajouté la responsable de la task force vaccination. "Malheureusement nous restons tributaires des livraisons."

Le cap des 10 millions de doses cette semaine

Sabine Stordeur a également lancé un appel aux volontaires pour l'été. "Les gens qui travaillent actuellement dans les centres de vaccination vont avoir besoin de repos. C'est pourquoi j'en appelle à ceux qui accepteraient de venir contribuer au bon fonctionnement des centres durant l'été."

Malgré ces quelques inconvénients, le rythme de la vaccination continue de s'accélérer avec plus d'un million de doses injectées la semaine dernière et le cap des 10 millions au total qui se profile pour cette semaine.

Cela permet à notre pays de se maintenir dans le top 5 des pays d'Europe ayant la meilleure couverture vaccinale. Enfin, concernant une éventuelle troisième dose, des études scientifiques sont toujours en cours au niveau international. Celles-ci doivent répondre à plusieurs questions notamment concernant la durée de protection des vaccins actuels, la nécessité d'une troisième injection pour les personnes vulnérables et quel vaccin est le plus indiqué. Des réponses sont attendues durant l'été.

 




 

Vos commentaires