En ce moment
 
 

Pascal, directeur d'école à Robermont: "Répondre aux précédentes mesures a représenté un COÛT énorme, et tout part en quelques heures"

Pascal, directeur d'école à Robermont:
 
CORONAVIRUS
 

Les parents, les enfants et le personnel enseignant ont appris la nouvelle mercredi soir, vers 22h: finalement, les écoles primaires et maternelles vont rouvrir dans les prochains jours (voir les détails). Les raisons ? Les experts estiment qu'il n'y a finalement pas ou peu de danger pour les enfants et leur famille (voir les détails). 

Pascal Dumont, directeur de l'école libre de Robermont à Liège, s'est exprimé dans le RTL info 8H ce matin. "On a reçu la circulaire hier à 23h38. J'ai déjà eu beaucoup de coups de fil de parents ce matin, qui me demandent si on reprend mardi. Mais la première chose à faire, c'est réfléchir et se poser, pour voir dans quelles conditions et comment on va pouvoir reprendre. La priorité est bien sûr les enfants, il faut faire au mieux pour eux, tout en étant attentif à leur santé". 

Ensuite, "on va se réunir avec le pouvoir organisateur et une école avec laquelle on collabore, aujourd'hui à 9h30, et nous verrons comment on peut réintégrer nos élèves dans l'école". 

Pour ce directeur, la décision de finalement rouvrir les écoles primaires et maternelles, "est surprenante: il y a 10 jours, on nous a fait mettre en place un dispositif énorme, au niveau des classes, des cours de récréation, au niveau sanitaire, hygiène... ça représente du coût financier énorme pour répondre à ces besoins, une liste de 150 points. Et ici, tout part en quelques heures, on revient avec des groupes de 20 élèves dans les classes". 

Depuis le 12 mars, Pascal a fait le calcul, "on en est à la 91e circulaire qui est tombée pour le monde de l'enseignement ; et des circulaires qui ne se recoupent pas nécessairement: il y a des changements d'avis, des nouvelles consignes qui tombent tout le temps, et nous on s'adapte, c'est ça qui est le plus stressant". 

 




 

Vos commentaires