En ce moment
 
 

Procès Sharia4Belgium: Fouad Belkacem nie avoir radicalisé des jeunes, "Je ne suis pas un bureau d'envoi de combattants en Syrie"

Procès Sharia4Belgium: Fouad Belkacem nie avoir radicalisé des jeunes,
Fouad Belkacem, porte-parole de Sharia4Belgium, au tribunal d'Anvers le 16 mars 2012

Les deux prévenus présents au procès Sharia4Belgium ont été entendus mercredi à la cour d'appel d'Anvers. Fouad Belkacem a affirmé à cette occasion que "chacun est responsable de ses propres actes". "Dire que je suis le grand méchant, c'est trop facile. Je n'ai jamais pensé à devenir un bureau d'envoi de combattants en Syrie", a-t-il précisé.

Fouad Belkacem affirme qu'il voulait surtout donner une voix aux musulmans, en s'inspirant de ISLAM4UK, une organisation britannique. "Nous avons copié ce style, car il semblait efficace en Grande-Bretagne. (...) Nous voulions, via la provocation, attirer l'attention sur certains problèmes enracinés dans notre société. A posteriori, c'était peut-être un peu naïf", a indiqué le fondateur de Sharia4Belgium.

L'homme nie avoir radicalisé des jeunes ou les avoir poussés au djihad armé. "Je trouve cela scandaleux qu'on parle de ces jeunes comme s'ils étaient un troupeau de moutons, dirigés par télécommande. Il y avait parmi eux des garçons intelligents, qui ont fait leur propre choix. Quand les premiers sont partis, j'étais déjà en prison depuis trois mois. Comment peut-on me tenir pour responsable de cela?", a-t-il argumenté. "Si j'avais su à l'avance que cela prendrait de telles proportions, je n'aurais jamais adopté cette attitude", a également ajouté celui qui est depuis 3 ans et demi en détention préventive.

La cour a mis l'affaire en délibéré. Elle tentera de se prononcer le 16 décembre prochain.

Vos commentaires