En ce moment
 
 

Prolonger le nucléaire sur 20 ans ? C'est ce que propose le nouveau président d'Electrabel

A peine nommé, le nouveau président du conseil d'administration d'Electrabel, Johnny Thijs, remet la prolongation du nucléaire sur la table. Dans les colonnes de nos confrères du Soir, il propose de prolonger trois réacteurs sur 20 ans, alors que la fermeture des centrales nucléaires était prévue pour 2025.

Johnny Thijs est devenu jeudi le nouveau président du conseil d’administration d’Electrabel. A peine arrivé, il donne une première interview à nos confrère du Soir. Une interview qui va sans aucun doute électrisée le débat.

Dans la Une du journal le soir, on peut y voir en titre "Electrabel veut prolonger de 20 ans 3 réacteurs nucléaires". Le nouveau président du conseil d'administration d'Electrabel confie qu'il souhaiterait remettre la prolongation du nucléaire à l’ordre du jour.

"Quand je regarde l’impact d’une prolongation sur la sécurité d’approvisionnement, sur les émissions de CO2 et sur les prix, je me dis que mon dossier n’est pas trop mal. Mais il faut que tout le monde soit vraiment convaincu que sortir du nucléaire n’est peut-être pas une bonne chose", a dit ainsi Johnny Thijs.

Une décision politique prise

La décision politique a pourtant été prise. La fin du nucléaire en 2025 a été votée au Parlement et répétée à de nombreuses reprises.

"La décision a été prise. Elle prévoit la sortie du nucléaire en 2025. Je maintiens cet objectif avec détermination", affirmait Charles Michel, premier ministre, en 2017.

Toutefois, aujourd’hui, un problème pratique se pose. Pour éviter une pénurie d’électricité, il faudra remplacer le nucléaire par des centrales au gaz. Mais comme le gouvernement a un peu trainé dans la construction de ces nouvelles centrales, les experts sont sceptiques sur la sortie du nucléaire en 2025.

"Je pense qu'il ne faut pas être utopique. Il faut déjà acté à l'heure actuelle qu'en 2025, il n'y aura plus de nucléaire. Comme il faut minimum 5-6 ans pour construire une centrale au gaz, elles ne seront jamais construites avant 2025", nous disait Damien Ernst, spécialiste énergie à l'Université de Liège, en décembre 2018.

Johnny Thijs le nouveau patron du conseil d’administration d’Electrabel a donné ces arguments aux informateurs royaux. Pour lui, la sortie du nucléaire est ce qu’il appelle un dossier urgent.

Vos commentaires