En ce moment
 
 

Un hiver "rude" en prévision: les communes et les régions sont prêtes à intervenir

 
 

Par endroits, les températures n'ont pas dépassé 0 degré ce matin et cette nuit. Les communes et Régions assurent qu'elles sont prêtes à intervenir en cas d'offensive hivernale. Duplex avec Michaël Menten.

Avec l'arrivée de températures négatives et du givre lundi, on sent l'hiver prêt à s'installer sur les routes du pays. A l'aube de cette période délicate pour tous les usagers de la route, le SPW Mobilité et Infrastructures indique être prêt pour gérer l'hiver, qu'elle prévoit comme "rude".

Les autorités rassurent quant aux risques réels de verglas 

Jusqu'à aujourd'hui le risque était très limité parce qu'il fait extrêmement sec ces derniers jours, explique notre journaliste Michaël Menten. Et donc, malgré les températures négatives, sans humidité, pas de verglas. Cela dit on annonce de la pluie dans les prochaines heures. Donc la situation risque de changer. Prudence tout de même. Quoi qu'il arrive, la Belgique est prête pour l'offensive hivernale. En Wallonie par exemple, on dispose de 150.000 tonnes de sel qui n'attendent que d'être déversées sur les routes et les autoroutes. Il existe en région wallonne six cent soixante épandeuses. Elles sont prêtes. Certaines d'entre elles sont d'ailleurs déjà de de sortie depuis plusieurs jours. Des sorties qui jusqu'à présent étaient plutôt préventives. Mais attention, avec les averses qui arrivent la situation risque très bien d'évoluer. 

Le couvre-feu a un effet négatif sur le traitement préventif des routes

A cet égard, le couvre-feu lié à la lutte contre la pandémie de Covid-19 n'est pas une bonne nouvelle: "la diminution du trafic routier durant le couvre-feu pourrait amoindrir l'efficacité du traitement préventif", car c'est le passage des voitures sur le mélange qui le rend efficace, note le SPW. La meilleure chose à faire du côté des automobilistes est de conduire avec prudence, conclut-il: vitesse et conduite adaptées, distances entre voitures, etc.

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce lundi 30 novembre ?




 

Vos commentaires