En ce moment
 
 

Vaccination en Belgique: des escrocs envoient de fausses invitations, voici comment les reconnaître

Vaccination en Belgique: des escrocs envoient de fausses invitations, voici comment les reconnaître
 
 

Dans les semaines à venir, des centaines de milliers d’invitations à se faire vacciner vont être envoyées aux citoyens. Des personnes malveillantes pourraient essayer de tenter d’escroquer certains d’entre nous, avec de fausses invitations, soit pour leur soutirer de l’argent, soit pour leur extorquer des données personnelles, comme leurs coordonnées bancaires ou leur mot de passe. Rappelons ici que la vaccination est gratuite.


Les autorités ont déjà reçu "quelques signalements d’invitations frauduleuses", a indiqué Antoine Iseux, le porte-parole du Centre de crise qui a appelé à être attentif au moment de recevoir le courrier de vaccination.

A quoi faut-il faire attention?

Sur le site safeonweb.be, il y a une liste de conseils utiles pour reconnaître une fausse invitation. Voici quelques points qui doivent vous alerter :

  • Si elle arrive à un moment inattendu
  • Si l’invitation n’est reçue que par mail ou sms (en principe, une invitation personnelle sera toujours envoyée aussi par courrier papier),
  • Vérifier l’adresse de l’émetteur du mail. Il doit venir de cov19-vaccin@doclr.be. Jusqu'en début de semaine, l'adresse utilisée était noreply@doclr.be. Ce sont les autorités wallonnes, bruxelloises ou flamandes qui invitent et donc pas d'invitation par des firmes pharmaceutiques.
  • L’invitation sera toujours adressée à votre nom. Un message général doit attirer votre attention.

Que faire si on reçoit un message suspect ? Le transférer immédiatement à l’adresse suspect@safeonweb.be. Ne cliquez surtout pas sur un lien et n’ouvrez pas les pièces jointes qui se trouveraient dans ce mail suspect et supprimez le message.

Si vous avez quand même rempli un formulaire ou partagé des données bancaires, prévenez votre banque ou Cardstop, pour empêcher toute opération frauduleuse. Si vous avez communiqué un mot de passe, le changer immédiatement. Si vous pensez avoir été escroqué, vous pouvez porter plainte dans votre zone de police locale.

Un comité de concertation se tient aujourd'hui: des assouplissements vont-ils être décidés?




 

Vos commentaires