En ce moment
 
 

Torture animale en Allemagne: "Ça peut se passer dans n'importe quel laboratoire de tests de toxicité" y compris "dans les Universités"

Ann De Greef, la directrice de l'association de défense des animaux Gaia, a vu les images tournées par l'association allemande Soko Tierschutz dans un laboratoire près de Hambourg. Ces images l'ont évidemment choquée, mais aucunement surprise. Pour elle, cela se passe dans tous les laboratoires de ce genre, y compris chez nous.

"Ces images sont horribles à voir, mais en fait ça peut se passer dans n'importe quel laboratoire où il y a des tests de toxicité. Ce n'est pas la première fois que des images pareilles sortent. Nous aussi quand on a été à la VUB, évidemment on ne s'annonce pas. On ne va pas sonner à la porte pour demander si on peut tourner des images. Mais quand on y travaille comme nous ou nos collègues, c'est ça la réalité, c'est ça ce qui se passe derrière les portes fermées des laboratoires où on fait des tests de toxicité", estime Mme De Greef.

À la question de savoir si cela peut arriver en Belgique, elle est formelle : "Oui bien sûr. (…) Même dans les Universités on en fait".

> Caméra cachée dans un labo de test pharmaceutiques sur les animaux: des chiens, chats, singes et lapins torturés


"Des tests inutiles, de la mauvaise science"

Pour elle, le plus dramatique finalement est que ces tests ne sont pas réellement utiles à la médecine. "Ces tests de toxicité nous nous amènent presque nulle part parce qu'un animal ne réagit pas à une substance toxique comme un humain. Donc pour nous ce sont des tests inutiles. On peut avoir de meilleurs résultats avec des alternatives qui n'utilisent pas des animaux. Mais malheureusement on tient toujours au modèle ancien, et pour nous c'est de la mauvaise science en fait."


Vos commentaires