En ce moment
 
 

Paul Magnette répond à Georges-Louis Bouchez: "C'est possible que le cdH remplace le MR, personne n'est incontournable"

 
 

Paul Magnette était l’invité de Christophe Deborsu dans l'émission "C’est pas tous les jours dimanche". Le président du PS est notamment revenu sur les divergences avec Georges-Louis Bouchez, président du MR.

Cette semaine, le président du MR avait tenu des propos jugé houleux: "Quand je vois les moyens que nous dépensons en politique publique pour les résultats que nous avons en matière de l'enseignement, de placement à l'emploi, même de politique en soin de santé, je me dis qu'il y a moyen d'être beaucoup plus efficace. Je viens d'une région de gauche et je sais les résultats que cela donne." Au lendemain de cette interview, Paul Magnette a rétorqué que les propos étaient "absurdes". 

Au mois de décembre, les partis politiques "en avaient assez" des "attaques incessantes" de Georges-Louis Bouchez. Ils évoquaient le remplacement du MR par le cdH. Ce dimanche, face à Christophe Deborsu, Paul Magnette n'a pas mâché ses mots: "Entre les socialistes et les libéraux, ça sera toujours difficile. Moi quand je peux faire une coalition plus progressive sans les libéraux, je la fais."

Même si pour le président du PS, l'éviction du MR n'est pas à l'ordre du jour, il rappelle toutefois à Georges-Louis Bouchez qu'il est "possible que le cdH remplace le MR. Personne n'est incontournable, il y a toujours la possibilité de faire un changement." 


 

Vos commentaires