En ce moment
 

Caméras des champs: le "bouillonnement rural" en 14 documentaires

Caméras des champs: le
Le festival international du film sur la ruralité Caméras des champs propose, à partir de jeudi soir et jusqu'à dimanche à Ville-sur-Yron (Meurthe-et-Moselle), un regard sur les campagnes à travers 1DANIEL VELEZ

Le festival international du film sur la ruralité Caméras des champs propose, à partir de jeudi soir et jusqu'à dimanche à Ville-sur-Yron (Meurthe-et-Moselle), un regard sur les campagnes à travers 14 documentaires en compétition et des longs métrages, suivis de débats thématiques.

"Pendant dix ans, on avait des films d'alerte qui pointaient tout ce qui n'allait pas. Cette 20e édition, comme les trois ou quatre précédentes, découvre un monde rural qui se prend en main. Le bouillonnement des campagnes !", a expliqué à l'AFP Luc Delmas, directeur du festival depuis sa création en 1998.

"Ce n'est plus un constat des dysfonctionnements, c'est un constat des initiatives. Le film documentaire reflète un monde rural qui agit, propose des solutions, contrairement à l'image (véhiculée) d'une campagne endormie, immobile", a-t-il dit.

"Les documentaires sont un baromètre du monde rural", a estimé M. Delmas.

Le festival débute jeudi soir avec la projection du film "Petit paysan" du réalisateur Hubert Charuel, suivi d'un débat.

Les quatorze productions en compétition, qui témoignent des mutations du monde rural, ont été sélectionnées parmi 120 films.

Caméras des champs aborde les sujets qui touchent le monde agricole et rural contemporain en France comme à l'étranger: le changement climatique, le productivisme et le développement durable, l'accès à la culture des territoires isolés, les difficultés de l'élevage, l’accueil des migrants, la jeunesse dans les campagnes...

Parmi les films présentés, "Haidar, l'homme qui plante des arbres" suit le parcours d'un écologiste pour préserver la mangrove au Sénégal, "L'heure des loups" aborde les attaques de troupeaux par canis lupus dans les Cévennes et "The voice of the land" raconte la difficile survie des petits paysans en Roumanie.

Documentaires et longs métrages hors compétition seront projetés gratuitement jusqu'à dimanche dans une salle communale du village de 311 habitants, au coeur du Parc naturel régional de Lorraine.

Chaque projection est suivie d'un débat avec le public en présence du réalisateur - 12 des 14 réalisateurs seront présents - et des acteurs du monde rural.

"C'est l'occasion de faire le point sur le monde rural, de savoir où on en est aujourd’hui", a ajouté M. Delmas.

Le palmarès, auquel s'ajoute cette année un prix spécial de la 20e édition, sera dévoilé dimanche.

Vos commentaires