En ce moment
 

La 33e édition du FiFF s'est ouverte sur "Nos Batailles"

(Belga) La 33e édition du Festival international du film francophone (FiFF) de Namur s'est ouverte vendredi soir au cinéma Caméo avec la diffusion du film "Nos Batailles", du réalisateur franco-belge Guillaume Senez. L'équipe du film était présente en nombre pour "accompagner" l'oeuvre dans sa première diffusion belge, avant sa sortie mercredi prochain.

Pour son deuxième long métrage, le jeune cinéaste s'est notamment entouré de Romain Duris et Laetitia Dosch. "Nos batailles" raconte l'histoire d'Olivier, amené à mener de front son engagement syndical et sa vie de famille après le départ inopiné de sa femme. Dans son discours, le président du FIFF, Jean-Louis Close a rappelé le rôle central du cinéma dans la mutation de la société, en tant qu'objecteur de conscience. Il a dénoncé les atteintes aux libertés de penser, créer et choisir, évoquant notamment plusieurs réalisateurs emprisonnés ou empêchés de quitter leur pays pour défendre leur travail, à l'image de l'Ukrainien Oleg Sentsov. M. Close s'est également inquiété des atteintes à la liberté de la presse, en Europe de l'Est, en Turquie et désormais en Italie. Il a aussi eu quelques mots sur les "discours clivants de Trump, Orban, Salvini et Francken qui doivent être bannis". Dans la lignée des mouvements pour l'égalité des sexes qui ont fait l'actualité cette année, la déléguée générale et directrice de la programmation Nicole Gillet a tenu à souligner que sur 26 films en compétition, onze films et demi - l'un étant une coproduction d'une femme et d'un homme - étaient des oeuvres de femmes. Plus de 150 films seront diffusés durant l'événement qui se clôturera le 5 octobre avec la cérémonie des Bayards. (Belga)

Vos commentaires