En ce moment
 
 

Huawei ne s'arrête jamais: le P30 Pro, avec ses 4 capteurs à l'arrière, peut-il encore innover ?

Huawei ne s'arrête jamais: le P30 Pro, avec ses 4 capteurs à l'arrière, peut-il encore innover ?
Mathieu Tamigniau
smartphone, huawei

Nous étions à Paris ce mardi pour assister au lancement en grandes pompes de la nouvelle gamme du géant chinois des télécoms. Six mois après un remarquable Mate 20 Pro, a-t-il encore assez d'innovation sous le coude pour nous étonner ? La réponse au terme de cette première prise en main, avant un test plus approfondi.

Le géant chinois des télécoms Huawei se porte à merveille. Ses chiffres de vente sont en croissance constante, malgré la crise qui couve au niveau international, liée aux accusations d'espionnage industriel (et même militaire, pour le compte du gouvernement chinois).

Une crise qui a pour conséquence la perte de certains marchés, au niveau des équipements télécoms (4G, 5G) des opérateurs. Plusieurs pays anglo-saxons, méfiants, se sont défilés. L'Europe attend pour l'instant, mais Huawei y est partenaire de la plupart des grands acteurs, comme Proximus en Belgique. La situation semble donc moins compromises dans nos contrées.

Ceci étant dit, Huawei fait semblant de rien et continue à faire de plus en plus parler de lui avec ses nouveaux smartphones. Des sorties de plus en plus spectaculaires, avec de plus en plus de monde, la presse devenant presque minoritaire face aux partenaires et aux blogueurs, influenceurs, etc.

Les P30 ont été dévoilés à Paris, une fois de plus, une ville glamour où les gens adorent se prendre en photo…

P301

Dictature du marché

Il n'est pas évident pour une marque d'apporter deux fois par an des nouveautés notables sur un smartphone. Le marché est certes très dynamique, ce qui justifie un tel nombre d'appareils et une telle hyperactivité des fabricants, mais il ne peut pas se réinventer tous les 6 mois.

C'est pourtant ce qu'essaient de faire Huawei (gamme Mate et P) et Samsung (gamme Galaxy S et Galaxy Note). Apple est un peu plus raisonnable et se contente d'un seul renouvellement d'iPhone par an.

Cela ne parait pas très raisonnable mais le premier qui arrêtera de suivre un tel rythme passera immanquablement pour un acteur de seconde zone, peu innovant. Une vraie dictature du marché…

Que peut donc faire Huawei quand son Mate 20 Pro, sorti l'automne dernier, avait déjà tout pour lui: trois capteurs à l'arrière et la nouvelle reconnaissance d'empreinte digitale intégrée à l'écran ?

Réponse: mettre un 4e capteur à l'arrière et insister sur les prouesses révolutionnaires de la partie photo (et vidéo).

P303

Tout pour la photo... de nuit

Dès la traditionnelle période de teasing, Huawei avait clairement laissé entrevoir que les performances de son appareil au niveau de la photographie allaient occuper le centre des attentions.

Il est vrai que c'est depuis toujours la différence principale entre un appareil milieu de gamme et un haut-de-gamme. La qualité des photos est importante pour de nombreux utilisateurs, qu'il convient donc d'attirer avec toujours plus de performances, d'options, de fonctionnalités.

Comme bien d'autres marques, depuis bien des années, Huawei promet une fois plus de "réécrire les règles" dans le domaine. D'après le géant chinois, solide N.2 mondial en termes de smartphones vendus, cela passe donc aussi par 4 capteurs à l'arrière.

Le système Leica Quad Camera comprend donc un capteur principal de 40MP baptisé SuperSpectrum, un capteur ultra grand-angle de 20 MP, un "télé-objectif" (pour les zooms) de 8MP et un capteur Time of Flight (ToF).

Le résultat ? Un nouveau record du standard de test DxOMark pour la photo et la vidéo. Grâce au surplus de lumière captée par le capteur principal SuperSpectrum, utilisant un procédé technique assez complexe (remplacement des pixels verts par des pixels jaunes), cela permet d'atteindre des valeurs de 409.600 ISO (pour la version pro). Résultat, d'après les démos menées par Huawei en direct lors de la conférence de presse, des capacités à voir ce que l'homme ne voit pas, et donc la photo d'une nuit étoilée devient presque "illuminée" tellement le capteur prend la lumière. Ce n'est très naturel mais le résultat semble bien là... Amateurs de photos dans la pénombre, en soirée, la nuit ou dans le noir... vous voilà prévenus !

Ceux qui aiment zoomer seront enchantés par le télé x5 en optique, x10 en zoome hybride (peu de perte de qualité) et même x50 en zoom numérique (là, on commence normalement à voir les pixels). Stabilisé, le zoom semble particulièrement efficace...

Le capteur ToF, lui, s'occupe de la profondeur de champs, et segmentera mieux les différentes couches de plans qui composent certaines scènes. Parfait pour réussir les modes portraits avec du flou sur l'avant et l'arrière-plan. On dit que ce sont des capteurs 3D, car ils permettent, par exemple, de façonner un visage en tournant autour.

Sur la vidéo également, le P30 Pro promet des merveilles, notamment quand il fait plus sombre, grâce à un système de stabilisation amélioré.

Ce ne sont que des chiffres et des annonces, cependant, qui doivent se traduire par de réelles améliorations dans la vie de tous les jours. On vous en parlera lors d'un test approfondi dans deux semaines.

P302

Une belle fiche technique: 999€ pour la version Pro

A ces prouesses annoncées, Huawei ajoute plusieurs éléments propres aux smartphones haut-de-gamme. Pour le P30 Pro (999€): 128 GB (256 en option pour 50€ de plus) de stockage et 8 GB de RAM, la puce Kirin 980 du Mate 20 Pro, l'écran de 6,47" FullHD+ (2340x1080 pixels) quasiment sans bordure et avec une encoche très discrète pour la caméra frontale de 32 MP, lecteur d'empreinte invisible car intégré à l'écran, l'étanchéité, la charge très rapide (40W) de sa grosse batterie (4.200M mAh).

De prime abord et avant d'avoir pu essayer en détails le P30 Pro qui nous a été prêté par Huawei pour une période de test, il faut se rendre à l'évidence: le géant chinois n'a pas eu le temps, en 6 mois depuis la sortie de son remarquable Mate 20 Pro, de trouver des nouvelles fonctionnalités vraiment parlante pour le grand public, pour qui les concepts de photographie (et vidéo) professionnelle, avec de nombreuses options, sont assez distants. La plupart des utilisateurs, on le sait, utilise le mode automatique 9 fois sur 10… Avec le P30 Pro, il aura sans doute les plus belles photos qu'on puisse réussir avec un smartphone en ce début d'année 2019, mais les différences avec la concurrence ne seront probablement pas criantes.

La version "normale" du P30 comprend notamment moins de mémoire vive, un écran plus petit (6,1", ça reste grand…), un capteur photo en moins. Mais son rapport qualité/prix devient intéressant: 749€.

Huawei gâte comme toujours les acheteurs les plus précoces des P30. Ils repartiront cette fois avec une enceinte intelligente Sonos One (valeur: 229€), et en plus, le chargeur sans-fil rapide Huawei (uniquement pour la version Pro, valeur: 59€).

P305

Vos commentaires