En ce moment
 
 

Test Arlo Pro 4: la fin du SmartHub, le début de l'abonnement obligatoire ?

Les tests de Mathieu: la meilleure caméra de surveillance coupe un fil supplémentaire mais se rapproche de l'abonnement obligatoire
 
Les tests de Mathieu
 

Aux côtés de Nest (Google), Arlo, une autre entreprise américaine, est l'entreprise la plus sérieuse à considérer pour les particuliers qui veulent surveiller leur habitation avec leur téléphone. Ils ont inventé la caméra de surveillance domestique entièrement sans fil (Wi-Fi et batterie) mais avec de grande qualité (excellente gestion de l'autonomie, visionnage dans le cloud, vision nocturne couleur grâce à une LED puissante, etc).

Arlo multiplie les appareils depuis quelques années. Très active, l'entreprise s'est unie avec Verisure en Europe (le service d'alarme et télésurveillance par abonnement utilise désormais des caméras Arlo) et continue de sortir plusieurs appareils par an. Afin de contrer une concurrence chinoise qui tire les prix vers le bas (avec un matériel décent mais un logiciel souvent décevant), Arlo a désormais une gamme Essential, dont j'ai essayé le modèle Indoor à 129€ récemment.

Il vient de sortir une nouvelle version de sa série principale: la Pro 4, 249€. Il convient avant tout d'évoquer un changement important.

a1

La fin du Smart Hub, la quasi-obligation de l'abonnement

Financièrement parlant, les abonnements mensuels pour consulter les enregistrements vidéo sur le cloud d'Arlo sont essentiels pour l'entreprise. Et il y a quelques changements.

Au départ, les caméras de la gamme Pro d'Arlo (Pro 2, Pro 3, etc) nécessitaient un boitier à relier à votre routeur internet à l'aide d'un câble réseau. C'est ce boitier baptisé SmartHub qui se connectait aux caméras Arlo de votre maison, elles n'étaient pas reliées directement à votre Wi-Fi. L'avantage: une meilleure connectivité, la décentralisation de certaines tâches, une autonomie potentiellement plus importante pour les caméras. Autre qualité: on peut brancher une clé USB sur le SmartHub afin d'y stocker localement les séquences vidéos enregistrées par les caméras, ce qui évite de devoir payer un abonnement d'environ 3€ par mois et par caméra.

Pour des raisons qu'on image techniques, pratiques mais également financières, Arlo a décidé de zapper le SmartHub pour les nouveaux modèles. On peut donc relier sa caméra directement à son routeur sans-fil (ça évite un boitier encombrant dans l'armoire et à ce titre, on coupe deux fils de plus), mais on a dès lors besoin d'un abonnement payant si on veut enregistrer les mouvements détectés. Sans abonnement, on peut uniquement recevoir une notification en cas de mouvement et voir en direct ce qui se passe chez soi, ce qui limite grandement l'intérêt d'une caméra à 249€.

Arlo a revu ses formules d'abonnement: Arlo Secure coûte 3€ par mois et par caméra, ou 10€ par mois pour un nombre illimité de caméras. L'abonnement offre 30 jours d'historique de mouvements enregistrés (selon un planning ou des modalités que vous pouvez paramétrer), des notifications de mouvements améliorées, de l'intelligence artificielle (distinction entre humain, animal, véhicule, colis), le choix de zones à surveiller sur l'image, le remplacement en cas de vol.

L'enregistrement sur le SmartHub reste théoriquement possible, même s'il n'y a pas de kit Arlo Pro 4 incluant ce hub. Ceci étant dit, en connectant la Pro 4 à mon système Arlo comprenant d'anciens modèles, j'ai perdu la capacité d'enregistrer localement les séquences de toutes mes caméras. C'est peut-être un bug, mais je ne l'ai pas résolu en réinstallant mon système. L'abonnement n'est donc techniquement pas obligatoire avec la Pro 4 pour ceux qui arrivent à se procurer un SmartHub (on en trouve sur Amazon à 130€), mais il n'est plus du tout conseillé par Arlo (il faut fouiller le site de support pour comprendre que c'est encore possible).

Après, il faut reconnaître que l'abonnement est nettement plus pratique, même pour le simple visionnage des séquences enregistrées, qui impossible à distance avec le SmartHub (il faut être sur son Wi-Fi), tout en étant lent (il faut télécharger chaque séquence sur le smartphone) et sans vignette. Les notifications intelligentes, les zones... c'est mieux. Quitte à mettre de bonnes caméras de surveillance, autant que le logiciel qui les entoure soit de bonne qualité lui aussi. 

 
 

Que vaut la Pro 4, caméra de surveillance sans fil à 249€ ?

Ce chapitre sera plus rapide: la Pro 4 d'Arlo est parfaitement identique techniquement parlant aux Pro 3 que j'ai essayées en 2019. A part, bien sûr, qu'on peut désormais les relier directement à son routeur Wi-Fi et qu'il n'est plus nécessaire de passer par un hub.

En deux mots, ce qu'il faut retenir de cette caméra: entièrement sans fil, elle se place où vous voulez (à portée de Wi-Fi, donc il faut vérifier avant de tout fixer) avec un système de fixation unique très pratique car (solidement) aimanté. Via l'application Arlo très complète, vous définissez les zones à surveiller sur l'image (ça permet d'éviter le jardin du voisin ou une rue, par exemple), et les périodes durant lesquelles vous souhaitez activer la surveillance. Il est également possible d'activer la surveillance en journée si vous n'êtes pas chez vous, via la localisation de votre smartphone.

Si un mouvement est détecté en période de surveillance, la puissante LED s'allume (6500K, 42Lux à 1 mètre) et la caméra enregistre. Elle vous envoie une alerte animée sur votre smartphone (prévisualisation de la séquence): vous pouvez voir ce qu'il s'est passé, voir en direct ce qui se passe et éventuellement déclencher la sirène embarquée dans les caméras - et même appuyer sur un raccourci qui lance l'appel à un contact prédéfini (dans la panique, on a tendance à faire n'importe quoi). Il est également possible de dialoguer via la caméra, qui est équipée d'un micro et d'un haut-parleur. 

En conclusion, c'est difficile de trouver plus simple, efficace et pratique pour 10 euros par mois (nombre illimité de caméras) ou 3€ par mois (pour une caméra). Nest propose le même genre de prestation pour 5€ par mois (nombre illimité de caméra), mais ses caméras sont uniquement filaires (ennuyeux pour l'extérieur ou les caves) et dépourvues de puissant LED.


 


 

 




 

Vos commentaires