En ce moment
 
 

Une réglementation modérée pour permettre aux entreprises d'approcher la 5G

Une réglementation modérée pour permettre aux entreprises d'approcher la 5G

(Belga) L'Etat et les Régions n'étant pas encore d'accord sur la répartition des enchères de la bande 5G en Belgique, les entreprises doivent pouvoir bénéficier rapidement de "zones modérément réglementées" afin de se préparer à une telle technologie. "Même si la 5G ne sera disponible en Belgique que dans deux ans, les entreprises belges doivent pouvoir évaluer l'impact sur leurs systèmes et processus IT, et établir une feuille de route afin de pouvoir bénéficier dès que possible des avantages de la 5G", soutient Agoria, fédération de l'industrie technologique.

Celle-ci demande de mettre en place des zones modérément réglementées dans lesquelles "les opérateurs télécoms, les entreprises et les institutions de connaissances pourront lancer des actions en matière de 5G de manière accélérée". Agoria sollicite un peu de flexibilité autour des obligations en matière de niveaux de rayonnement et de permis de bâtir et d'environnement. Elle propose que ces zones soient établies le 1er janvier prochain et restent en place jusqu'à la mise aux enchères de la bande 5G. Alors que certains pays sont déjà passés à la 5G, Agoria plaide pour une action rapide de la part des autorités. Sans quoi, la Belgique risque de passer à côté d'une vague d'investissements, a averti la fédération jeudi au cours d'une conférence de presse. L'entreprise aéronautique Sabca a besoin d'une transition rapide vers la 5G, notamment pour ses services de drones. "Il y a quelques semaines, nous avons effectué un vol totalement autonome entre des hôpitaux anversois, une première en Europe", situe le CEO de la Sabca, Thibauld Jongen. "Un des gros défis pour ce genre d'expérience est la télécommunication. Nous devons pouvoir compter sur un signal fort et la 4G n'est pas fiable. Nous devons chercher des alternatives. Nos voisins s'apprêtent à passer à la 5G. Nous risquons donc de perdre notre compétitivité", a-t-il ajouté. "Il est crucial que les pouvoirs publics et les organisations publiques et privées s'associent afin de ne pas rater le train de la 5G et d'envisager celle-ci comme un moteur de développement de nos connaissances et de notre position en Europe et dans le monde", a-t-il insisté. (Belga)

Vos commentaires