En ce moment
 
 

Christophe, infirmier à domicile, n'a pas droit à la prime accordée au personnel hospitalier: la ministre wallonne de la Santé réagit

 
CORONAVIRUS
 

On vous l’annonçait hier: le gouvernement fédéral va octroyer une prime d’encouragement, de 985€ brut au personnel hospitalier. D’autres secteurs des soins de santé. Notamment les infirmiers à domicile et le personnel des maisons de repos ne sont pas concernés par cette prime se sentent oubliés.

Pas de prime pour Christophe. Cet infirmier à domicile s'en étonne. Lui aussi est pourtant mobilisé depuis le début de la crise. "Tous les secteurs ont été touchés. Mais cette prime est une forme d'injustice pour nous. C'est un peu comme ça que les gens le ressentent comme on peut le voir sur les réseaux sociaux", confie-t-il.

Il ne comprend pas cette séparation entre les hôpitaux et le reste des soins de santé. "Le domicile et les maisons de repos sont très touchés par ce qu'il se passe pour le moment. On ne comprend pas tout en tant que personnel soignant, ce manque d'uniformité. Globalement, il va falloir que les choses changent par rapport à ça pour pouvoir tous avancer sereinement", ajoute Christophe. 

Pourquoi cette prime fédérale n'est pas octroyée à ces professions? Car elles ne dépendent pas des mêmes pouvoirs subsidiants. Ce n'est pas aux Régions mais au Fédéral d'accepter ou pas cette prime. Est-ce au programme en Wallonie? Voici la réponse du cabinet de la ministre wallonne de la Santé Christie Morreale. "Une enveloppe de 260 millions d'euros a été dégagée en Wallonie pour revaloriser durablement le salaire des travailleurs du non marchant et particulièrement dans le sociosanitaire. Les négociations avec les partenaires sociaux démarreront très prochainement. La forme de liquidation de cette enveloppe y sera abordée", indique le cabinet. 

Une revalorisation salariale mais pas encore de réponse sur une éventuelle prime. Les syndicats interpelleront les différents ministres régionaux de la santé et demanderont cette avantage pour tout le personnel de première ligne.  

CORONAVIRUS EN BELGIQUE: où en est l'épidémie ce dimanche 15 novembre ?

Les personnes asymptomatiques vont de nouveau être testées: "C'est un outil fondamental", réagit Yves Van Laethem

 




 

Vos commentaires