En ce moment
 
 

Doit-on se préparer à une double épidémie cet hiver? La grippe pourrait revenir en force

 
 

500.000 belges sont touchés chaque année par la grippe. On en a moins parlé ces dernières années en raison de l'épidémie de Covid-19, résultat le taux de vaccination contre la grippe est faible : à peine 59% des plus de 65 ans, ce qui pourrait entraîner une double épidémie cet hiver : Covid-19 et grippe.

De la fièvre, le nez qui coule ou encore de la toux : ce sont bien des symptômes de la grippe, une maladie contagieuse qui survient chaque année entre novembre et mars. Le vaccin est recommandé pour les personnes de 65 ans et plus. Allez-vous donc vous faire vacciner cette année ?

"Non, pour la grippe pas encore. Disons que j'attends encore quelques années", explique un passant au micro de RTL-TVI. "Je pense que ça ne pouvait pas la peine pour moi", dit une autre piétonne. 

Attention à la double épidémie

Et pourtant les experts le recommande : en Belgique, en moyenne, seuls 59% des personnes de 65 ans et plus sont vaccinés. Il faudrait atteindre 75% pour une protection optimale. "La grippe, chaque année, donne des hospitalisations et donne des cas de gens qui décèdent. On meurt encore actuellement de la grippe dans nos pays, on l'oublie parfois, mais ça reste une maladie mortelle dans certains cas", explique Aurore Girard, médecin généraliste.

Pendant les deux années de pandémie et de mesures sanitaires, il n'y a presque pas eu de cas de grippe, mais l'immunité de la population s'est affaibli. Les experts craignent donc une double menace pour cet hiver, le Covid et la grippe.

"En Australie, on a vécu une épidémie de grippe plus importante, 40-50% plus importante que l'année avant 2020", précise Marc Van Ranst, virologue à la KUL. Les médecins généralistes conseillent donc de se faire vacciner à partir de la mi-octobre. En Belgique, 500.000 personnes sont touchées chaque année.

La vaccination contre la grippe reste le meilleur moyen pour limiter les risques de contracter la maladie et ses potentielles complications, d'autant plus que le coronavirus circule toujours et risque de faire son retour alors que nous sommes à l'aube de la saison hivernale. Le but est d'éviter ainsi une "twindémie" de grippe et de coronavirus, ont averti mardi les experts de la santé au cours d'une conférence de presse à Bruxelles.


 

Vos commentaires