France: Cohn-Bendit ne remplacera pas Hulot, d'un "commun accord" avec Macron

(Belga) L'ex-eurodéputé vert franco-allemand Daniel Cohn-Bendit a déclaré dimanche qu'il avait décidé, "d'un commun accord" avec le président Emmanuel Macron, de ne pas devenir ministre français de la Transition écologique à la suite de la démission de Nicolas Hulot.

Nicolas Hulot, ex-animateur de l'émission télévisée à succès Ushuaïa et personnalité populaire, très engagée dans la défense de l'environnement, a démissionné la semaine dernière du poste qu'il avait accepté au sein du gouvernement français, confiant avoir échoué à infléchir suffisament la politique menée. Cette démission a constitué un coup dur pour Emmanuel Macron, et la presse s'était fait l'echo de la possible nomination à ce poste de Daniel Cohn-Bendit, une autre personnalité très médiatique. Celui-ci a cependant déclaré dimanche qu'après réflexion, il avait estimé que c'était "une fausse bonne idée". "On a pris la décision ensemble" avec le chef de l'Etat, a-t-il ajouté à l'antenne de la chaîne LCI, suggérant les noms de Laurence Tubiana, directrice générale de la Fondation européenne du climat et de Pascal Canfin, président du WWF France. Le président "m'a dit: Si tu es ministre, tu perds ta personnalité, tu n'as plus cette liberté, est-ce que tu veux cela ? On est d'accord que c'est une fausse bonne idée". "0n a décidé d'un commun accord que je ne serai pas ministre", a-t-il ajouté. Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard Philippe mènent des consultations sur le remaniement du gouvernement qui doit être annoncé d'ici mardi, après la démission surprise de Nicolas Hulot. (Belga)

Vos commentaires