Un questionnaire standardisé pour aider les malades de longue durée à reprendre le travail

Un questionnaire standardisé pour aider les malades de longue durée à reprendre le travail

(Belga) Un nouveau questionnaire standardisé pour évaluer si les malades de longue durée peuvent reprendre le travail sera instauré dès le mois prochain, annonce samedi la ministre fédérale des Affaires sociales, Maggie de Block (Open Vld).

Ce questionnaire est le fruit d'une collaboration entre la KU Leuven, l'Université de Liège, l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (INAMI) et les mutualités. "Quinze questions ont été retenues sur la base d'une étude scientifique. Elles portent sur la santé, la situation professionnelle et l'évaluation par le patient lui-même de ses chances de reprendre le travail", précise la ministre qui souhaite que les mutualités accompagnent les patients à un stade précoce alors que quelque 415.000 travailleurs salariés et indépendants sont en incapacité de travail depuis plus d'un an en Belgique. "Or, après un an, il est très difficile d'accompagner une personne vers la reprise de son travail. Il faut proposer aux patients un soutien avant le cap des trois mois. Ce soutien doit correspondre à la situation et aux besoins concrets des travailleurs malades", souligne de son côté le professeur Lode Godderis (KU Leuven). Compléter le questionnaire ne sera toutefois pas obligatoire. "Un questionnaire complété fournit au médecin-conseil des informations essentielles complémentaires à celles d'ordre médical, indiquant s'il est opportun ou non de démarrer un trajet de réintégration. Dans un tel trajet, le patient peut choisir de reprendre le travail à son propre rythme", rappelle enfin Maggie De Block. (Belga)

Vos commentaires