En ce moment
 

Dragone poursuit l'exécution de son plan de réorganisation

(Belga) Le Groupe Dragone a réagi par communiqué mercredi soir aux commentaires du Setca quant à la situation de son entité Productions du Dragon, dont le syndicat craint la fermeture. La société louviéroise entend poursuivre son plan de réorganisation mais compte bien maintenir une activité en Belgique, en particulier à La Louvière, assure-t-elle.

Mercredi matin, le Setca réagissait à un article de Sudpresse pointant une fin proche, au terme de plusieurs vagues de licenciements, pour la société Productions du Dragon de Franco Dragone à La Louvière. La société Dragone Costumes n'est, selon le syndicat, pas concernée par les licenciements. Dans un communiqué, la direction de l'entreprise a précisé son souhait de poursuivre sa réorganisation et de maintenir une activité à La Louvière. "Suite à des difficultés financières, la société Productions du Dragon s'est engagée en 2016 dans une procédure de réorganisation judiciaire. En mars 2017, le Tribunal de Commerce du Hainaut, division Mons, a homologué un plan de réorganisation judiciaire, approuvé par les créanciers", précise le communiqué de la direction. La direction a rappelé, par ailleurs, la nécessité "d'adapter en permanence son outil de travail aux spécificités de l'activité de productions de spectacles" et pointe une crise de confiance dans le développement de l'entreprise "née d'une succession d'événements depuis 2012 qui ont jeté un discrédit injustifié sur la société." De par ces événements, la société n'a pas eu d'autre choix "que de procéder à un allègement significatif de ses charges, y compris au niveau de son personnel", se défend-elle. "La volonté de Franco Dragone et de son Groupe reste de maintenir autant que possible en Belgique, et en particulier à la Louvière, une activité industrielle internationalement reconnue pour son haut niveau d'expertise", ajoute encore le communiqué. (Belga)

Vos commentaires