En ce moment
 
 

Les députés britanniques taclent l'accord post-Brexit avec l'Australie

 
 

(Belga) Les députés britanniques ont taclé mercredi dans un rapport l'accord de libre échange post-Brexit signé l'an dernier avec l'Australie, actuellement examiné par le Parlement, pointant notamment les retombées très faibles attendues et les inquiétudes du secteur agricole.

Cet accord commercial, annoncé en juin 2021 et signé en décembre dernier, "n'aura pas les effets transformateurs que les ministres aiment à revendiquer", affirme le président de la commission au commerce international Angus Brendan MacNeil, dans un communiqué. Le parlementaire, membre de l'opposition, note par exemple que les propres calculs du gouvernement estiment que le traité ne fera progresser le produit intérieur brut que de 0,08%. Il critique aussi les "concessions importantes accordées aux Australiens" sans contreparties suffisantes. Par exemple, les produits alimentaires importés d'Australie "ne seront pas tenus de respecter les normes fondamentales" en vigueur au Royaume-Uni, notamment en ce qui concerne l'utilisation de pesticides, critique le rapport. Et "la levée de presque tous les droits de douanes sur les importations agricoles", qui inquiète les agriculteurs britanniques, risque de n'avoir qu'un effet marginal sur la facture des consommateurs aux caisses des supermarchés, selon les auteurs du rapport. Les députés pointent encore l'absence de protection des appellations de produits britanniques réputés ou encore l'évaluation insuffisante de l'impact environnemental. Il s'agit du premier accord obtenu par Londres depuis sa sortie de l'Union européenne à ne pas être simplement un renouvellement ou une adaptation de ceux qui existent entre l'UE et d'autres pays. L'exécutif avait vanté un traité censé générer 10,4 milliards de livres supplémentaires d'échanges commerciaux. Mais le gouvernement devra "négocier plus durement la prochaine fois, pour maximiser les gains et minimiser les pertes" pour le Royaume-Uni, tance le président de la commission, qui avait aussi reproché récemment au gouvernement d'avoir accordé trop peu de temps aux parlementaires pour examiner le texte. (Belga)


 

Vos commentaires