En ce moment
 
 

Wall Street ouvre en forte hausse, rassurée par la détente sino-américaine

Wall Street ouvre en forte hausse, rassurée par la détente sino-américaine
Wall Street en forte hausse après la détente entre Pékin et WashingtonJohannes EISELE

A découvrir

Wall Street a ouvert en forte hausse lundi, rassurée par la reprise du dialogue entre Pékin et Washington après une rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping, bien que de nombreuses questions restent en suspens.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, prenait 0,82%, à 26.818,54 points vers 14H20 GMT.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 1,26%, à 8.107,27 points.

L'indice élargi S&P 500 avançait de 0,89%, à 2.967,93 points.

La Bourse de New York avait un peu reculé sur l'ensemble de la semaine dernière, saisie d'appréhension à l'approche de ce sommet, en pleine guerre commerciale entre les deux premières économies du monde: le Dow Jones avait perdu 0,45%, le Nasdaq 0,32% et le S&P 500 0,35%.

"La grande nouvelle du week-end est la reprise des pourparlers entre les Etats-Unis et la Chine", a noté Chris Low de FTN Financial.

Les présidents Donald Trump et Xi Jinping ont évité le pire en décrétant samedi une trêve dans leur guerre commerciale, à l'issue d'une rencontre des deux hommes en marge d'un G20 à Osaka.

- Semi-conducteurs -

Sensibles à la bonne santé de l'économie internationale, les valeurs technologiques étaient à l'honneur: Amazon prenait 1,46%, Alphabet 1,84%, et Microsoft 1,58%. Les valeurs chinoises cotées à Wall Street également: JD.com prenait 3,28% et Alibaba 3,39%.

Sensible au commerce entre les deux pays, Caterpillar prenait 0,80%.

Les fabricants américains de semi-conducteurs avançaient de leur côté très fortement, Nvidia prenant 3,26% et Micron Technology 5,42%.

Ces valeurs étaient particulièrement ragaillardies par l'assouplissement de la position de l'administration Trump quant à sa décision récente d'interdire aux sociétés américaines de vendre des composants technologiques à l'équipementier chinois Huawei.

Mais peu de détails ont été donnés sur le sujet. Pas beaucoup plus par ailleurs sur la réelle portée du gel sur de nouvelles taxes douanières entre les deux pays après plusieurs salves de tarifs punitives depuis un an.

Ni les Chinois, ni les Américains n'ont donné de détails sur les conditions de la trêve, et encore moins de calendrier, mais le marché se contentait pour le moment de l'annonce de la détente.

Wall Street profitait par ailleurs de l'annonce par le ministre russe de l'Energie d'une reconduction des baisses de production de pétrole brut de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de ses partenaires pour neuf mois.

La nette progression des cours du pétrole offrait aux majors pétrolières ExxonMobil et Chevron des hausses respectives de 0,97% et 0,99%.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt à dix ans sur la dette américaine avançait légèrement à 2,01% contre 2,00 vendredi à la clôture.

Parmi les autres valeurs du jour, Apple gagnait 2,36%. Aidée, tout comme la plupart des valeurs du secteur technologique, par les développements positifs autour de la guerre commerciale, la marque à la pomme a en outre décidé de transférer la production d'un de ses modèles d'ordinateurs, le nouveau Mac Pro, des Etats-Unis vers la Chine, a rapporté vendredi le Wall Street Journal.

  1. NASDAQ

Vos commentaires