En ce moment
 
 

Albanie: le Premier ministre accuse l'opposition de vouloir "un scénario à la tunisienne"

Le Premier ministre albanais, Sali Berisha, a accusé l'opposition d'avoir "voulu monter un coup d'Etat violent, imaginant un scénario à la tunisienne pour l'Albanie", à l'occasion de la manifestation de vendredi à Tirana, qui a fait trois morts.

Le responsable de l'opposition socialiste et maire de Tirana, Edi Rama, "a voulu monter un coup d'Etat violent, en imaginant un scénario à la tunisienne pour l'Albanie", a déclaré M. Berisha à la presse dans la nuit de vendredi à samedi.

"Lui et ces salauds de Ben Ali albanais ont imaginé pour vous, citoyens de l'Albanie, le scénario tunisien", a ajouté M. Berisha.

Le président tunisien, Zine El Abidine Ben Ali, chassé du pouvoir sous la pression de la rue après 23 ans à la tête de l'Etat, s'est réfugié mi-janvier en Arabie saoudite.

Une manifestation de l'opposition a dégénéré vendredi, faisant trois morts parmi les manifestants.

M. Rama a fermement rejeté les accusations de M. Berisha. "Il n'y a eu aucun scénario pareil", a-t-il dit.

Vos commentaires