En ce moment
 
 

Grève en France: un trafic ferroviaire quasi normal annoncé pour lundi

(Belga) Le trafic ferroviaire sera quasiment normal lundi en France, au 47e jour de la mobilisation contre la réforme des retraites, la régie des transports parisiens annonçant de son côté le retour à un service complet dans 11 lignes de métro sur 16.

Dans un communiqué diffusé samedi, l'Unsa, premier syndicat de la Régie autonome des Transports parisiens (RATP), avait indiqué que les conducteurs du métro, dans une majorité d'assemblées générales, s'étaient prononcés pour une "suspension" de la grève, afin de reprendre des forces, sans pour autant appeler à une fin du mouvement. La RATP prévoit donc lundi "un trafic en très nette amélioration sur l'ensemble de son réseau par rapport aux jours ouvrables des semaines précédentes". Côté ferroviaire, "le retour à la normale se confirme sur l'ensemble du réseau national", a annoncé dimanche la direction de la Société nationale des Chemins de Fer (SNCF) dans un communiqué. Le trafic sera normal ou quasi normal sur tous les réseaux, sauf les dessertes locales (8 trains sur 10). Mais la grève à la SNCF "est loin d'être finie", a assuré dimanche Cédric Robert, porte-parole du syndicat a CGT-Cheminots, en pointe de l'opposition, qui annonce un "retour significatif des grévistes" pour vendredi, jour de la présentation du projet de loi retraites en Conseil des ministres. Les transports publics sont le fer de lance de mobilisation contre la réforme des retraites, qui selon le gouvernement aurait coûté plus d'un milliard d'euros dans les chemins de fer et le métro parisien. De nouvelles mobilisations sont annoncées, notamment le 24 janvier, jour de l'examen du projet de loi sur les retraites en Conseil des ministres. L'exécutif a pourtant répondu à la demande des syndicats réformistes en acceptant de supprimer l'instauration progressive d'un système de bonus-malus qui incite fortement à partir à 64 ans, et non 62 ans, âge légal. Le gouvernement a retiré "provisoirement" cette mesure en échange de la mise en place d'une "conférence de financement" chargée d'ici à fin avril de trouver les moyens de garantir l'équilibre financier en 2027. (Belga)

Vos commentaires