En ce moment
 

Policier frappant des manifestants: "Ça fait honte", dit un ex-collègue

Policier frappant des manifestants:

Un policier haut gradé a été filmé en train de frapper des manifestants à Toulon samedi 5 janvier. Un ancien collègue, déjà victime de ses excès de colère s'est confié à RTL."Il ne sait pas se maîtriser. Lui, dès qu'il se met en mode rouge, il pète les plombs et il continue. Il a des oeillère. Il ne voit plus rien, il voit tout rouge."

En 2014, Didier Andrieux, policier haut gradé filmé ce samedi en train de frapper des manifestants à Toulon lors de l'acte VIII des "gilets jaunes", s'était déjà distingué en assénant un violent coup de coude à l'un de ses collègues, le major de police Jean Lasserre. "Le comportement qu'il a eu avec moi, ce n'est pas le comportement d'une personne normale. Le coup de coude sur le nez, tout le monde a été sidéré, moi le premier !", se souvient le policier aujourd'hui à la retraite. Pour lui, Didier Andrieux n'aurait jamais dû avoir la légion d'honneur. "C'est anormal", estime-t-il au micro de RTL France.

"Si la chancellerie est au fait de ça, elle devrait le retirer des listes", poursuit Jean Lasserre, "parce que ça fait honte, ce n'est pas l'image de la police", insiste-t-il.

Enquêtes après des violences commises en marge d'une manifestation à Toulon

Pa r ailleurs, deux informations judiciaires ont été ouvertes pour "faire la lumière" sur les éventuelles violences commises samedi à Toulon par trois hommes après une manifestation de "gilets jaunes", mais aussi sur leur interpellation par un policier filmé en train de les frapper. "J'ai décidé d'ouvrir deux informations judiciaires (...) afin de faire toute la lumière sur les violences reprochées aux prévenus et sur les conditions d'interpellation qui donnent lieu à polémique", a annoncé à la presse Bernard Marchal.

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie des faits, après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo montrant un commandant divisionnaire, Didier Andrieux, donner plusieurs coups de poing au visage à l'homme de 34 ans, plaqué contre un mur, avant que d'autres policiers ne s'interposent. D'autres images montrent aussi M. Andrieux frapper à coups de poings sur le capot d'une voiture un "gilet jaune", l'un des deux frères qui devaient comparaître lundi.

Vos commentaires