En ce moment
 

Affaire Ramadan: pourquoi Majda ne porte-t-elle pas plainte ?

Majda Bernoussi, une Bruxelloise belgo-marocaine, a entretenu une relation avec Tariq Ramadan durant 5 ans, avant de se rendre compte que cette relation était destructrice. Elle a accordé une interview exclusive à RTLinfo. Dominique Demoulin, notre journaliste, revient sur son entretien avec Majda Bernoussi.

Depuis plusieurs semaines, les témoignages accablants se multiplient à l'encontre de Tariq Ramadan. Dominique Demoulin, journaliste RTLinfo, a rencontré Majda Bernoussi. Cette belgo-marocaine a entretenu une relation avec le théologue durant 5 années. Elle revient longuement sur la personnalité de Tariq Ramadan et sur l’emprise qu’il avait sur elle dans un témoignage publié sur notre site.


Vaincre la peur

Alors pourquoi a-t-elle choisi de parler maintenant? Pourquoi n'a-t-elle pas porté plainte? LA réponse de Dominique Demoulin sur le plateau du RTLinfo 13 heures: "Elle a décidé de parler pour rétablir la vérité. Notamment à propos de cette transaction qu’elle aurait passée avec Tariq Ramamdan. Une transaction qui a été présentée comme le prix de son silence. Majda Bernoussi le récuse puisqu’elle précise qu’elle avait déjà parlé en 2014. Dans cet entretien, elle veut aussi dire qu’elle n’a plus peur."

"Les musulmans et les musulmanes en particulier méritent mieux"

Majda Bernoussi n’a pas porté plainte pour l’instant. Un comportement qui intrigue certains observateurs compte tenu de la lourdeur des accusations qu’elle énonce. "Une série d’éléments échappe à la justice. Une figure de l’islam et des comportements dans le privé qui est très loin de ce qu’il prêche n’est pas un délit, ni un crime. Mais cela éclaire tout de même la personnalité crue de cet homme", ajoute Dominique Demoulin. Tariq Ramadan doit répondre des accusations de 5 femmes. Toutes l’accusent de viol. Cette victime présumée parle d'emprise psychologique, qui l'a sans doute empêché de parler plus tôt. Est-ce que ce témoignage pourrait permettre à d'autres femmes de briser ce tabou, que ce soit dans ce dossier ou dans un autre? "Comme dans l’affaire Weinstein, un témoignage en a suscité d’autres. Majda Bernoussi prétend avoir rencontré plusieurs femmes qui n’ont pas osé parler jusqu’à présent. Elles le feront peut-être un jour. Dans ce dossier, il y a aussi le poids de la religion. En ce moment-même au Maroc, un autre homme est poursuivi pour viol. Ce n’est pas n’importe qui non plus. Il est le patron d’un journal et d’un site islamiste. Comme le dit Majda Bernoussi, les musulmans et les musulmanes en particulier méritent mieux."

Vos commentaires